durée : 00:03:15 - Ils ont fait Paris et sa région France Bleu 107.1 - par : Denis LEMARIE - Chaque jour, l'histoire d'un lieu de Paris et de sa région, et de tous les personnages qui ont gravité autour. Aujourd'hui : Pour quelques jours encore la Maison de Victor Hugo de la place des Vosges évoque la place des femmes dans l'oeuvre et la vie de l'écrivain. Tout le monde connaît sa longue liaison avec Juliette Drouet. Moins celles avec Léonie Biard et Blanche Lanvin. Très peu ses autres conquêtes féminines, innombrables. La vie amoureuse de Victor Hugo - marié très jeune à Adèle - fut à l'image de son ouvre, dense et tumultueuse. L'exposition Eros Hugo, entre pudeur et excès, révèle les affres du grand homme. Malgré son génie littéraire, Hugo n'a jamais eu une écriture érotique, et encore moins pornographique dans son ouvre publique. Il réserve à des publications posthumes ses écrits les plus intimes et décrit avec retenue et sensualité le corps féminin dans ses romans et ses poèmes. Le directeur de la Maison Victor Hugo et commissaire de l'exposition, Vincent Gilles, décrit pourtant un « être absolument passionné » confronté à « des désirs d'une extrême violence ». Il raconte notamment la fusion amoureuse et littéraire entre Victor Hugo et Juliette Drouet, durant toute leur liaison - cinquante ans ! - jusqu'à la mort de Juliette. Hugo, dans Les Misérables, ne fixe pas par hasard le mariage de Cosette et Marius un 16 février : Juliette Drouet et Victor Hugo étaient devenus amants dans la nuit du 16 au 17 février 1833.