La série Les Confineries est terminée et c’est avec une joie certaine que l’on reprend les épisodes réguliers d’A Poêle. Le premier invité de cette ère post-confinement est Adrien Cachot, vu en ce moment à la télé dans le concours culinaire Top Chef sur la chaîne M6. A l’heure où nous diffusons l’épisode, il est encore dans la course et même bien placé pour monter sur la première marche du podium (on croise les doigts pour lui !)…


Après l’avoir vu à la télé, nous sommes un certain nombre à avoir envie de rencontrer ce personnage sensible et fantaisiste. Comme il dit, il n’a pas le profil du candidat type de téléréalité et c’est cette sincérité, cette humanité qui touche tant.

Avec lui, nous avons parlé de clin d’œil à la période scolaire douloureuse (1:58), de ne pas être quelqu’un de la lumière (5:48), de ne pas exploser de joie pour être content (10:55), de déclic et de passer d’un job, d’un taf à une passion (15:17), de fidélité dans son parcours professionnel (19:40), de l’aspect financier important dans la gestion d’un restaurant (23:24), de l’apprentissage amen une première expérience (27:28), de ne pas toujours pouvoir faire la cuisine qui lui ressemble (35:22), de pousser sa cuisine et de faire quelque chose de complexe dans la recherche (36:58), de la beauté de travailler des produits mal-aimés (39:27) et de liberté (46:20). Bonne écoute !


Où goûter ce qu’il a dans la poêle ?

Adrien ne rouvre pas son restaurant Détour, mais devrait faire des pop-up et résidences un peu partout en France cet été…


Où le suivre ?

www.instagram.com/adriencachot/


Cet épisode a été monté par Julie Tepe. 

Musique par Santiago Walsch

 


See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.