Voyelles est un sonnet en alexandrins, écrit en 1871, ou début 1872 et publié seulement le 5 octobre 1883 dans la revue Lutèce. Il s'agit d'un des plus célèbres poèmes de Rimbaud il est sans doute, avec Le coeur supplicié, le plus commenté de tous ceux de Rimbaud. De nombreux chercheurs, enseignants ou autres érudits, tels que Ernest Gaubert, Henri Héraut, Henri de Bouillane de Lacoste , Claude Levi Strauss, Michel Esnault, ont développé des théories diverses sur ses sources et sa signification.

Les interprétations suivantes sont notamment avancées :

  • influence des abécedaires enfantins sous forme de cubes de couleur illustrés que Rimbaud a peut-être manipulés dans son enfance ;
  • visions qui s’imposent au « voyant » de l’Alchimie du Verbe et créent un nouveau symbolisme ;
  • lectures ésotériques et occultistes alambiquées
  • fascination pour la science et la synesthesie comme dans ce célèbre poème de Baudelaire intitulé Correspondances