Victor Hugo (1802-1885)

 Auteur complet (romancier, dramaturge) et engagé (Le dernier jour d'un condamné) est aussi un adepte de la poésie qu’il définit comme « ce qu’il y a d’intime en tout » dans la préface de son recueil Odes et ballades (1828) évoquant le sentiment de mal-être et de mélancolie propre aux romantiques. Il annonce ainsi dans la préface qu’il s’agira « de vers sereins et paisibles [...] des vers de l’intérieur de l’âme » et comme un « regard mélancolique sur ce qui est, ce qui a été ». En somme, ce recueil est dominé par le thème de la fuite du temps comme on le constate dans ce dernier poème composé de 4 quatrains en alexandrins aux rimes suffisantes et croisées. Les 6 poèmes de « Soleils Couchants » présentent une méditation sur la condition humaine face à la nature et plus particulièrement au couché de soleil d’où le thème principal de la fuite du temps, caractéristique du romantisme.