Sur le plan physique, la France, l'État ou même Google n'existe pas. Ce sont des entités imaginaires qui n'existent que parce que “nous” les mettons en œuvre au quotidien. De même, les grandes fortunes ne sont puissantes que parce que ”nous“ acceptons d'utiliser leur outil de domination, à savoir l'argent. La bonne nouvelle est que “nous” avons collectivement le pouvoir de changer de logiciel économique, la mauvaise est que ce “nous” reste à inventer.
P.S. : Les gagnants d’un système, quels qu’ils soient, ont toujours intérêt à le maintenir. Mais pour cela, il faut qu’ils soient capables de le rendre normal. Le système doit apparaître légitime aux yeux des nombreux perdants. C’est à ça que sert l’idéologie dominante, qui préfigure « la matrice » des sœurs Wachowski. Tant que l’on joue, le jeu continue. Bien sûr, la volonté personnelle de changer de jeu ne suffit pas, il faut pouvoir organiser / participer à un jeu alternatif.
Source de la vidéo :
« Why humans run the world | Yuval Noah Harari » (TED, 2015), sous-titres de Manon Guérin, de 0:14 à 0:18, de 0:32 à 0:41, de 6:36 à 7:28, de 7:57 à 8:15, de 10:18 à 10:46, de 11:18 à 11:37, de 12:03 à 12:18, de 12:37 à 13:01 et de 14:17 à 14:45.
https://www.youtube.com/watch?v=nzj7Wg4DAbs