Dans le milieu des années 1930, le compositeur russe Dimitri Chostakovich subit les foudres de Staline. Il est à la fois compositeur officiel du régime mais est aussi victime permanente de la censure. Dans cet épisode de la série spéciale de "Au Cœur de l’Histoire" dédiée aux liens surprenants entre la musique et la politique, produit par Europe 1 Studio, Laure Dautriche vous raconte comment le musicien est devenu le jouet personnel du petit père des peuples.