Avez-vous déjà rêvé de récoltes sur un balcon depuis chez vous ? Vous savez de bons fruits, légumes et herbes aromatiques prêts à l’emploi dans votre cuisine…

Sauf que… Vous n’avez pas de jardin ? Et si vous avez la chance d’avoir un balcon ou une terrasse, ils sont trop petits pour espérer récolter sur un balcon. Du moins, c’est ce que vous croyez. Du coup, vous vous êtes découragé et vous vous dites que ça ne vaut pas le coup de tenter un potager sur son balcon.

Ou alors vous avez déjà essayé, mais vous n’avez pas du tout été satisfait du résultat.

Pourtant, vous savez que cela peut fonctionner, vous l’avez peut-être vu chez d’autres jardiniers urbains. Et vous avez tout à fait raison ! Avec les bonnes méthodes, vous pouvez avoir de belles récoltes sur un balcon. Pour plus de plaisir, n’hésitez pas à mettre du brise vue. En plus de profiter de ce nouveau lieu de vie pour vos plantes, vous serez protégés de tous les regards indiscrets…

Ici, vous mettez toutes les chances de votre côté pour faire son propre potager et en profiter. Découvrez vos premières récoltes en pot et ce même sur un petit espace grâce à tous les conseils de cet article !

1 : Un bon substrat pour de bonnes récoltes sur un balcon

Commençons par la base. Je ne le répéterai jamais assez. C’est la base. Comment espérer l’abondance sans générosité ? Donner avant de recevoir même en jardinage est un principe essentiel. Pour cela, on commence par utiliser un terreau de qualité à la plantation, qui soit riche et adapté. Un terreau spécial potager sera un bon début. Il faudra ensuite continuer de le nourrir avec du compost par exemple et/ou du fumier au bout de quelques mois.

  • Bien cultiver son potager sur un balcon

La lasagne en pot, c’est quoi ?

On peut aussi partir sur du terreau universel et compléter dès le départ avec un tiers de compost si on en a.

Enfin, la meilleure des techniques selon moi est celle de la lasagne en pot où vous n’allez rien dépenser, mais plutôt réutiliser ce que vous avez. C’est en quelque sorte un compostage qui va se faire directement dans votre pot.

On alterne directement dans ses contenants des couches de matières sèches/carbonées (carton, feuilles mortes, brindilles…) avec des couches de matières fraîches/azotées. Cela peut être des épluchures de fruits et légumes. Mais, il faudra éviter les agrumes et les plantes de la famille des oignons, tiges vertes, herbe, marc de café et thé…

On commence avec une couche de bille d’argile ou de gravier pour drainer le fond du contenant. Puis une couche de terre(au). Ensuite on alterne les différentes couches de matières avant de finir une nouvelle fois avec une couche de terre(au) et du compost si vous en avez. Ce n’est pas obligatoire mais cette technique est idéale pour avoir un potager de balcon de qualité.

Vous n’avez plus qu’à planter directement dedans. Vous pouvez aussi la préparer à l’avance et l’utiliser quelques semaines ou mois plus tard à condition de l’entretenir un minimum. Pour ce faire, évitez que votre lasagne sèche en surveillant l’humidité de la terre et protégez là du gel en hiver.

2 : Utiliser la 3 dimension en pleine terre

Un autre principe simple à mettre en place quand on veut maximiser les récoltes sur un balcon ou une terrasse, c’est de visualiser en 3D. Un balcon, une terrasse c’est certes souvent réduit en surface, mais on oublie trop souvent le volume ! En jouant sur la hauteur grâce aux murs et au garde-corps, vous pouvez facilement doubler votre espace de culture.

Profitez également des tours verticales en les fabriquant ou en vous les procurant chez un commerçant. Celles-ci vous feront gagner de la place au sol et soulageront votre dos des positions inconfortables.

De bonnes idées d'aménagement pour embellir ses récoltes sur un balcon

3 : Associer les plantes

Avez-vous déjà entendu parler de compagnonnage ? Outre le fait que cultiver côte à côte certaines associations de plante peuvent être bénéfiques les unes pour les autres, le fait d’associer différent type de plante ensemble permet d’économiser de la place dans vos pots et ainsi multiplier vos récoltes sur un balcon.

Pour l’appliquer sans vous prendre le chou, mixez des plantes qui poussent en hauteur avec des plantes qui sont moins hautes ou qui s’étalent comme le basilic avec la tomate ou les salades avec les radis et les carottes.

Pourquoi ces associations fonctionnent ? Parce que l’on associe différents types de plantes qui n’ont pas les mêmes besoins. Ainsi, il y a peu de risque de concurrence au niveau des nutriments contenus dans le sol. Chacun récupère ce dont il a besoin sans empiéter sur les besoins des autres. Bien sûr, cela nécessite également d’appliquer le conseil donné au point numéro 1 : un bon substrat.

4 : Choisir les bonnes variétés

Un point souvent négligé par les jardiniers urbains que nous sommes est le choix des variétés que nous allons installer dans notre potager urbain. Vous ne savez pas comment faire votre choix ? Sachez que la plupart des plantes potagères courantes peuvent pousser en pot. Tout va dépendre surtout de la taille de celui-ci. Plus votre contenant sera grand, plus les quantités de récoltes peuvent être importantes. Mais vous l’aurez deviné, ce n’est pas le seul critère. Cependant, les plantes qui donneront des récoltes régulières sont celles qui nous intéressent le plus dans un petit espace.

Et ces plantes sont souvent les légumes feuilles telles que les salades et les petits choux comme le pak-choï, le mizuna ou le kale. Il y a également les radis que vous pouvez récolter très régulièrement à condition de bien échelonner ses semences (c’est justement ce dont nous allons parler en dernière partie). Faciles à cultiver, les légumes ou les fruits peuvent également donner de belles récoltes, mais ceux-ci sont souvent limités dans une courte période de temps. Ainsi, les fraisiers remontants (qui pourront donner en début et en fin d’été) sont des plantes intéressantes à installer pour aménager un balcon tout comme des plants de tomates cerises ou des petits poivrons.

Quelques idées supplémentaires à faire pousser…

Enfin, ne négligez pas les herbes aromatiques et les fleurs pour parfumer (comestibles ou non) et qui embelliront votre potager. Celles-ci limiteront également les potentiels dégâts causés par les insectes nuisibles (on déteste les pucerons ou les limaces !) ou les maladies. Pensez évidemment à supprimer les mauvaises herbes pour laisser respirer l’ensemble de vos plantations.

Vous pouvez quasiment installer toutes les plantes aromatiques que vous souhaitez. Parmi les plus répandues, on retrouve la menthe, la verveine, la ciboulette, le persil, le romarin, le thym, la sauge ou bien encore l’origan… D’autres, un peu plus originales, peuvent tout à fait prendre place dans votre potager comme l’ail des ours et parfumer tous vos plats grâce à leur saveur.

5 : Échelonner ses semis pour bien cultiver son potager

Pour finir, voyons un point qui demande un peu d’organisation, mais qui reste judicieux pour avoir régulièrement des récoltes dans un petit espace. Échelonner les semis consiste à semer régulièrement en décaler de manière à ce qu’à chaque récolte qui laisserait un espace vide dans une jardinière, vous puissiez installer d’autres semis sans laisser les anciens germer.

Pour ce faire, semez en godet ou en caissette quelques semaines après avoir réalisé vos précédents semis. Entretenez-les comme d’habitude et repiquez-les dans vos jardinières aussitôt qu’un espace se libère. Vous pouvez utiliser cette technique pour des salades (laitue, roquette), des épinards par exemple, mais aussi directement sur place pour des radis ou des carottes. Semez les graines dans les espaces vides de vos jardinières toutes les deux ou trois semaines pour les radis et un à deux mois plus tard pour les carottes qui poussent moins vite.

Vous l’aurez compris, échelonner ses semis est une technique adaptée aux plantes annuelles qui donnent des récoltes et qui seront rapidement retirées. À vous d’être attentif sur la durée de vie de vos plantes, car certaines vivent plusieurs années !

Vous connaissez maintenant toutes les astuces vous permettant de maximiser vos récoltes sur votre balcon. Appliquez-les une à une et une fois maîtrisées, vous constaterez par vous-même que vos récoltes seront de plus en plus fréquentes !

L’article Comment maximiser les récoltes sur un balcon ? est apparu en premier sur Au potager bio - Conseils pour votre potager biologique.