Entretenir son jardin entraîne inévitablement une grande quantité de déchets verts. Vous pouvez, bien sûr, les mettre en déchetterie, rappelons qu’il est interdit de les brûler, sous peine d’amende. Mais saviez-vous qu’il existe plusieurs façons de réduire ses déchets au jardin ? Vous pouvez non seulement en limiter la production, mais aussi et surtout les utiliser et les valoriser !

Ainsi, en permaculture, les déchets ne sont pas considérés comme tels, mais comme une ressource précieuse. Compost, paillage, traitements naturels… changez votre regard et découvrez quelles techniques vous permettent de recycler vos déchets verts.

Limiter la pousse des herbes indésirables

La première étape pour réduire ses déchets au jardin consiste logiquement à en limiter la production. En cela, vous pouvez commencer par limiter la pousse des herbes dites indésirables. Non seulement vous obtiendrez moins de matières à recycler, mais en plus votre jardin sera plus autonome et vous demandera moins de travail.

Comment ?

Pailler est la manière la plus efficace d’empêcher la venue des adventices. Pour cela, vous pouvez installer un paillis organique, dont nous parlons plus bas, ou installer une toile de paillage. Il en existe de différents grammages et couleurs. Une fois mise en place, le travail de désherbage en sera grandement facilité !

Vous pouvez également désherber une parcelle de la même façon, sans avoir à arracher ces plantes non-désirées, mais tout simplement en installant une bâche noire.

Si vous souhaitez en savoir plus, nous avons consacré un article à ce sujet : Désherber sans se fatiguer !

Laisser des endroits sauvages

Selon la taille de votre terrain, laissez un coin ou une plus grande parcelle de votre jardin à l’état sauvage, façon « prairie fleurie », qui servira de refuge et de source de nourriture pour les pollinisateurs et autres auxiliaires du jardin. Vous favoriserez ainsi la biodiversité sur votre lieu. Et, surtout, vous réduirez votre production de déchets verts !

S’initier au compostage pour réduire ses déchets au jardin

Déchets au jardin

Le compostage est un formidable procédé pour réduire ses déchets au jardin mais aussi ses déchets tout court ! En effet, de nombreuses matières organiques peuvent être compostées :

  • tontes d’herbes ;
  • feuilles mortes ;
  • herbes indésirables ;
  • bois de taille broyé ;
  • épluchures de légumes ;
  • marc de café ;
  • coquilles d’œufs ;
  • cheveux et ongles ;
  • carton non encré en morceaux…

En se décomposant, grâce à l’action chimique et le travail des auxiliaires du sol, comme les vers de terre, ces éléments se transforment en compost, riche en nutriments et allié précieux d’un sol fertile.

Pour obtenir un bon compost, veillez à respecter un mélange d’environ 50 % de déchets bruns (feuilles mortes, branches broyées…) et 50 % de déchets verts (tontes de gazon, épluchures, etc.).

Pailler ses cultures avec les ressources disponibles

On ne présente plus les nombreux avantages du paillage : il garde l’humidité de la terre et la préserve de la croûte de battance, il protège la vie du sol, il le nourrit en se décomposant, limite la pousse des adventices… Rappelons que, dans la nature, un sol n’est jamais nu !

Mais au lieu d’acheter du paillis organique en sac, onéreux, vous pouvez tout à fait utiliser les ressources de votre jardin : feuilles mortes, tontes d’herbes bien étalées et exemptes d’adventices montées en graines…

Mieux encore, vous pouvez investir dans un broyeur de végétaux, qui transforme vos tailles de haies, de branches… en un paillis très efficace.

À noter : des précautions sont à prendre avec le BRF (Bois Raméal Fragmenté). Il s’agit de bois « vert », donc vivant, broyé et utilisé comme paillage. S’il convient parfaitement pour pailler des arbres et arbustes matures, évitez de l’installer au pied de jeunes sujets. En effet, il consomme une grande quantité d’azote pour se décomposer, ce qui pourrait empêcher la croissance de jeunes plantes. Ce type de paillage présente cependant de nombreux avantages, notamment celui d’enrichir le sol en humus.

Pratiquer le mulching pour le gazon

Une tonte mulching consiste à tondre en laissant l’herbe finement coupée sur place. Ainsi, plus de déchets de gazon ! Tout comme le paillis, cette technique permet d’enrichir le sol et maintenir un taux d’humidité supérieur, afin de limiter le dessèchement du gazon.

Créer ses propres traitements naturels pour réduire les déchets au jardin : purins et décoctions

Fertilisants et traitements naturels peuvent être fabriqués à partir d’éléments de votre jardin, notamment ceux qui sont considérés comme indésirables. Ainsi, si un coin de votre terrain est envahi par les orties, ne les jetez pas mais considérez-les comme une aubaine ! En effet, le purin d’ortie est un engrais très efficace et riche en azote dont les légumes-feuilles, comme les salades ou les épinards, sont friands. Sa teneur en fer, magnésium et potassium fortifie les plantes et les rend plus résistantes aux maladies. Il éloigne également les pucerons et les acariens. Un vrai trésor !

Déchets au jardin

Recette du purin d’ortie :

  • 10 L d’eau de pluie
  • 1 kg d’ortie environ

Coupez grossièrement les orties et tassez-les bien dans un seau de 10 litres. Ajoutez l’eau et laissez le seau à l’air libre, à l’ombre. Mélangez tous les jours, pour limiter les mauvaises odeurs. Le purin est prêt lorsqu’il ne produit plus de bulles. Filtrez le liquide et transvasez-le dans un bidon fermé. Jetez le reste des plantes au compost. Le purin d’ortie s’utilise dilué, en pulvérisation sur les plantes, ou en arrosage au pied.

Il existe ainsi de nombreuses recettes de décoctions et de purins, à utiliser en fonction de vos besoins  : prêle, consoude, tanaisie…

Réduire ses déchets au jardin : soyez créatifs !

Utilisez vos tailles de saules et de noisetiers pour fabriquer des petites clôtures tressées, du plessis… D’autres branches peuvent être utilisées comme tuteurs, ou comme piquet. Des petits rameaux secs et liés en bottes constituent d’excellents allume-feux.

Formez des tas de bois à certains endroits, qui serviront de refuge et de source de nourriture pour de petits animaux et insectes auxiliaires. Vous pouvez même fabriquer un abri pour les hérissons. En suivant ces conseils, vous serez surpris de réduire autant vos déchets au jardin ! Mieux encore, vous créerez un cycle naturel dans lequel les déchets deviennent des ressources. Votre jardin et votre porte-monnaie vous diront merci !



Composteur Thermo-King Vert + grille de fond
Plus d'infos

Composteur Thermo-King Vert + gri[...]
140.00€




Composteur en bois 400 L
Plus d'infos

Composteur en bois 400 L
112.00€




Composteur en bois 800 L
Plus d'infos

Composteur en bois 800 L
167.00€




Kit composteur Thermo-Wood en polypropylène 600 L
Plus d'infos

Kit composteur Thermo-Wood en pol[...]
245.00€

L’article Comment réduire ses déchets au jardin ? est apparu en premier sur Au potager bio - Conseils pour votre potager biologique.