Chou daubenton

Le chou Daubenton, ou chou de Daubenton, connaît de nombreuses appellations : chou perpétuel, chou branchu, ou encore chou « à mille têtes ». Ce légume vivace appartient à la famille des Brassicacées.

Cultivé depuis près de 2000 ans, ce légume ancien, de par sa production abondante, était autrefois essentiellement cultivé comme… chou fourrager vivace, à faucher pour nourrir le bétail. Délaissé depuis le 19ème siècle, il reçoit enfin la considération qu’il mérite et opère aujourd’hui un retour très remarqué sur nos tables et dans nos potagers !

Découvrez comment cultiver cette merveille potagère.

Emplacement et conditions de culture

Le chou Daubenton est un légume-feuille qui présente un port arbustif et peut atteindre 1 à 1,20 m. Il a donc besoin d’un espace suffisant pour pouvoir se développer. D’autant plus, qu’avec les années, certaines de ses tiges couchées sur le sol se marcottent naturellement, donnant ainsi naissance à de nouveaux plants. 

Le chou de Daubenton a besoin de lumière : prévoyez-lui donc un emplacement bien ensoleillé, et un sol humifère, frais et bien drainé de préférence, même s’il tolère les sols lourds.

À quelles plantes l’associer ?

Comme pour les autres choux, évitez de placer le chou Daubenton à proximité d’autres choux ou d’alliacées (ail, oignon, ciboulette, poireau…)

Au potager, il appréciera bien mieux la compagnie des salades, pommes de terre, épinards, carottes ou encore des betteraves. Mieux encore, vous pouvez l’accompagner de plantes aromatiques et médicinales comme la menthe, la sauge, le thym ou la mélisse, dont les propriétés en font d’excellentes plantes compagnes pour repousser les ravageurs ou attirer leurs prédateurs. Le chou perpétuel apprécie également la compagnie de certaines fleurs comme les capucines ou les œillets d’Inde, pour les mêmes raisons !

Quand planter le chou Daubenton ?

Au printemps (avril – mai), dans une terre préparée au préalable et enrichie avec du compost, installez les jeunes plants en les espaçant de 70 cm à 1 m en tous sens, pour les laisser se développer à leur aise. N’hésitez pas à arroser au début et installez un paillis pour garder leur pied au frais.

Entretien, récolte et multiplication

Soins

Apportez-lui du compost au printemps et à l’automne chaque année pour renforcer sa production.

Contrairement à ses cousins annuels, le chou Daubenton est peu sensible aux altises et à la piéride. En revanche, les pucerons et les limaces en raffolent, bien qu’ils ne mettent que rarement sa survie en jeu. Vous pouvez avoir recours à des méthodes naturelles pour vous prémunir de ces attaques ou lutter efficacement contre ces indésirables. Pensez également aux plantes compagnes, pour former des guildes potagères efficaces.

Quand et comment récolter ?

La récolte de ce légume perpétuel se fait toute l’année : une qualité supplémentaire qui lui confère le titre d’indispensable du potager !

Cueillez alors les jets poussant le long de la tige – surtout au printemps et à l’automne, les périodes où ils sont les plus tendres. Les feuilles se récoltent toute l’année en fonction de vos besoins. Un autre atout du chou non pommé : plus vous récoltez, plus la plante produit !

Multiplier le chou de Daubenton

La multiplication se fait naturellement par marcottage au bout de quelques années. En effet, le chou de Daubenton est, à l’origine, une plante bisannuelle. Elle est devenue vivace, dans le sens où elle vit quelques années : elle ne fleurit que très rarement et, si cela arrive, cela signifie qu’elle va mourir ensuite. Elle se marcotte souvent d’elle-même auparavant. Un cycle naturel qui recommence !

Vous pouvez également bouturer des jets pendant l’été : il vous suffit pour cela de les planter directement en terre ou en godet. Prélevez des boutures de 8 cm minimum. N’hésitez pas à en prévoir, car, même s’il est rustique jusqu’à – 15 °C, un trop gros coup de froid pourrait le faire disparaître.

Espèces et variétés

Il existe deux variétés principales : 

  • l’une verte : Brassica oleracea var. ramosa ‘Daubenton’ ;
  • l’autre panachée, aux feuilles vert pâle bordées de crème : Brassica oleracea var. ramosa ‘Variegata’. Très décorative, cette dernière trouve parfaitement sa place au jardin, en dehors du potager.

Les bienfaits au potager

Le chou de Daubenton présente toutes les qualités : vivace, rustique jusqu’à – 15°C, facile à cultiver, peu sensible aux maladies et aux ravageurs. Une fois bien installé, il demande peu de soins et vous permet de profiter de sa production abondante toute l’année. Un légume idéal en permaculture

Feuilles comme jets se consomment cuits la plupart du temps. Le goût de ses feuilles se rapproche de celui du brocolis. Sautées au wok, cuisinées en gratins, soupes, potées, ou encore farcies… Les recettes sont nombreuses ! Vous pouvez également le manger cru, en salade.

Il est moins connu pour ses propriétés médicinales, pourtant exceptionnelles : en effet, il est riche en vitamines A, B1, B2, C et K, mais aussi en soufre, magnésium, potassium et sels minéraux. On lui prête des vertus vermifuges, anti-ulcéreuses et antidiabétiques.

Conclusion 

De plus en plus prisé ces derniers temps par les chefs cuisiniers, le chou Daubenton est résolument la star d’un potager vivace en permaculture : facile à cultiver et vous faisant profiter de ses nombreux bienfaits toute l’année, n’hésitez pas à lui faire une place dans votre jardin !

The post Le chou Daubenton : la star des légumes vivaces first appeared on Au potager bio - Conseils pour votre potager biologique.