La permaculture a pour objectif, lorsqu’elle s’applique au jardin, d’imiter la nature et de créer des écosystèmes semblables à ceux que l’on retrouve naturellement en termes de diversité et de résilience. Les arbres, au sommet de la succession écologique, jouent une grande importance. Toutefois, la taille de nos terrains particuliers nous oblige bien souvent à choisir seulement quelques espèces bien précises. Mais alors quel arbre planter en permaculture ?

Certaines espèces peuvent être à privilégier parce qu’elles remplissent plusieurs fonctions. Par exemple, fournir des fruits comestibles, apporter de l’ombre, être taillées régulièrement et fournir du BRF (Bois Raméal Fragmenté), fixer l’azote dans le sol, fournir du fourrage aux animaux, etc.

D’autres arbres seront quant à eux des compagnons idéaux au sein d’associations végétales au verger.

Quel arbre planter en permaculture au verger ?

La permaculture prône la diversité des cultures : en effet, un verger conduit en monoculture est plus vulnérable aux maladies. Il est donc judicieux de choisir des arbres fruitiers de différentes espèces, mais aussi aux besoins semblables.

Par ailleurs, comme pour les plantes des autres strates, certains arbres sont d’excellentes plantes compagnes et peuvent être associés à vos fruitiers au sein d’une guilde végétale efficace.

Les arbres compagnons

Les guildes de fruitiers recommandent des associations bénéfiques non seulement entre les arbres, mais aussi avec les strates inférieures, en y intégrant des couvre-sols, des grimpantes, des vivaces et des arbustes.

Le prunier comme arbre à planter en permaculture

Voici trois exemples d’associations heureuses d’arbres, pour exemple.

  • Le prunier s’accompagne à merveille d’un sorbier des oiseleurs (Sorbus a.) et d’un érable champêtre (Acer c.) comme arbres compagnons.
  • Le chêne (Quercus macrocarpa) appréciera la compagnie d’un asiminier, et des noisetiers.
  • L’amélanchier, un arbre aux baies estivales délicieuses, s’entoure d’une alternance de noisetiers et de fruitiers en demi-tiges variés (pommier, prunier, pêcher…).

Les arbres fixateurs d’azote

L’azote est un composant essentiel dans la fertilité du sol, mais il ne peut être assimilé dans sa version primaire : seuls des micro-organismes du sol peuvent jouer ce rôle. Cependant, certaines espèces d’arbres ou d’arbustes ont la capacité d’absorber l’azote atmosphérique et de le redistribuer dans le sol pour le rendre disponible aux plantes voisines. On les appelle des fixateurs d’azote.

Pour choisir un arbre fixateur d’azote, il faudra piocher dans trois familles.

  • Les légumineuses ou Fabacées : Arbre de Judée, Cytise, Robinier…
  • Les eleagnus (Chalef et Goumi du Japon).
  • Certains aulnes, comme l’aulne de Corse.

Placer des arbres fixateurs d’azote permet d’en faire profiter les arbres fruitiers qui en ont fortement besoin. De même, on pourra disposer au pied de ces derniers des feuilles mortes ou déchets de taille des fixateurs d’azote, pour un apport supplémentaire.

Les arbres multifonctions en permaculture

Un arbre, en plus d’être esthétique, peut aussi remplir d’autres rôles, comme fournir du bois de chauffage, des fruits comestibles, dépolluer le sol, etc.. En permaculture, rien ne se perd, tout se transforme !

Pour exemple, voici deux espèces d’arbres à planter en permaculture aux fonctions multiples.

Le Paulownia (Paulownia tomentosa)

Le paulownia

Originaire de Chine et de Corée, le Paulownia est un arbre à port étalé, qui peut atteindre 20 m de haut. Son feuillage et sa jolie floraison mauve en font un sujet très ornemental. Par ailleurs, le Paulownia possède d’autres atouts en permaculture.

  • Croissance rapide : le Paulownia est l’un des arbres à la croissance la plus rapide au monde : 2 cm par jour ! En trois ans seulement, il peut atteindre une taille de 8 à 10 mètres, et à 7 ans mesurer 16 m.
  • Amélioration du sol : le Paulownia est un fixateur d’azote, cet élément essentiel pour la croissance des plantes. C’est-à-dire qu’il absorbe l’azote atmosphérique et parvient à le fixer dans le sol, permettant aux plantes voisines d’en bénéficier. Par ailleurs, les feuilles du paulownia, riches en nutriments, se décomposent rapidement une fois tombées au sol, augmentant là encore sa fertilité.
  • Production de bois de grande qualité : le bois du Paulownia est léger, résistant et imputrescible. Il résiste à l’humidité, aux moisissures et aux insectes, ce qui en fait un matériau de choix pour la fabrication de meubles ou d’instruments de musique.
  • Nettoyage de l’air… et du sol : grâce à sa croissance rapide, le Paulownia est capable d’absorber une grande quantité de CO2, un atout important dans la lutte contre le changement climatique. Par ailleurs, il est capable d’absorber les métaux lourds présents dans le sol.
  • Ombrage et support pour des plantes grimpantes : grâce à sa croissance rapide et son feuillage remarquable, le Paulownia devient très vite un excellent arbre d’ombrage. Il peut également servir de support aux plantes grimpantes.

Le Robinier faux-acacia (Robinia pseudoacacia)

Quel arbre planter en permaculture : le robinier faux acacia

Voilà un autre arbre multifonctions à planter en permaculture ! De la famille des Fabacées, il fleurit de mai à juillet et peut atteindre entre 15 et 30 m, en fonction des cultivars.

  • Comme toutes les Fabacées, le robinier faux-acacia est un fixateur d’azote.
  • Son bois dur peut être utilisé pour fabriquer du mobilier de jardin, par exemple, et constitue un bon bois de chauffage.
  • Ses fleurs, qui s’épanouissent en grappes blanches odorantes au printemps, sont comestibles.
  • Son système racinaire permet de retenir les sols. C’est pourquoi il est souvent planté le long des berges ou sur les talus.
  • Le robinier faux-acacia est mellifère et attire de nombreux pollinisateurs durant sa floraison.
  • Ses feuilles apparaissent tardivement dans l’année, ce qui permet à des cultures printanières d’être installées à proximité.

Vous l’aurez compris, quand vient le moment de choisir quelles espèces d’arbres installer sur votre terrain, pensez à ce qu’ils peuvent apporter à vos autres cultures et de quelle manière ils peuvent répondre à vos besoins.

L’article Quel arbre planter en permaculture ? est apparu en premier sur Au potager bio - Conseils pour votre potager biologique.