La culture de l’oignon est incontournable dans un jardin potager. Aliment de base en cuisine, comme l’ail et l’échalote, il est aussi source de nombreux bienfaits pour notre santé… et celle du potager ! De la plantation à la récolte, découvrez tous nos conseils de culture.

L’oignon et ses nombreux bienfaits

Culture de l'oignon sous toutes ses formes

L’oignon (Allium cepa) est un légume de la famille des Alliacées. Cultivé par l’homme depuis plus de 5 000 ans, il en existe de nombreuses variétés, de différentes couleurs et tailles.

Ses bienfaits sont nombreux : riche en vitamines A, B et C, en sels minéraux et en oligo-éléments, il possède des propriétés diurétiques, anti-infectieuses, stimulantes, antioxydantes et digestives. De plus, sa forte teneur en soufre lui confère des vertus bienfaisantes pour la peau et les cheveux. Un véritable aliment santé !

La plante se compose d’un bulbe unique, qui porte à maturité une tige surmontée d’une grosse tête de minuscules fleurs blanches à vertes.

 Il existe plusieurs variétés d’oignons, les principales catégories étant :

  • les oignons jaunes ;
  • les oignons blancs « primeur » ;
  • les oignons rouges.

Emplacement et conditions de culture de l’oignon

L’oignon a besoin d’un emplacement en plein soleil pour se développer. Il apprécie les terres légères et bien drainées. Arrosez uniquement durant la période de germination. Par la suite, l’arrosage sera réduit au maximum, au risque de faire pourrir les bulbes. Sensible à l’humidité, l’oignon craint ainsi les sols argileux et les terres lourdes.

Par ailleurs, l’oignon n’a besoin que d’une fertilisation modérée. Une fumure trop fraîche ou un excès d’azote peut en effet favoriser les maladies. C’est pourquoi vous ne devez pas planter d’oignons après avoir cultivé un engrais vert.

Semis et plantation

Semis

Le semis s’effectue le plus souvent au printemps, en place ou en godet. Les variétés blanches, les plus précoces, seront semées les premières, puis les oignons jaunes. Dans les régions aux hivers doux, le semis peut s’opérer en septembre, pour un repiquage à l’automne.

Plantation

Une autre méthode de culture de l’oignon, plus simple, consiste à planter des bulbilles entre février et avril. Plantez vos oignons en rangées espacées de 20 cm. Placez un bulbe tous les 10 cm, pointe vers le haut, à environ 3 cm de profondeur.

Entretien, récolte et multiplication de l’oignon

Soins

Veillez à biner avec soin et régulièrement vos oignons, jusqu’à ce que les bulbes soient bien développés. N’arrosez qu’en cas de sécheresse prolongée et uniquement durant la période de croissance.

Côté maladies, l’oignon est principalement sensible à la fonte des semis, au botrytis, au mildiou ou encore à la mouche de l’oignon.

De croissance lente, il vous faudra également veiller à la pousse des adventices, qui risquent de lui faire concurrence.

Quand et comment récolter l’oignon ?

Le rendement d’une culture de l’oignon peut atteindre 3 kg par m² de culture, pour les gros bulbes.
La récolte se fait surtout en été, pour des semis de printemps. Pour profiter de vos oignons jusqu’au printemps suivant, il vous faudra les conserver au sec et à l’abri de la lumière, dans des cagettes par exemple. Les semis de fin d’été seront récoltés quant à eux au printemps.

Le moment de les arracher est venu quand les tiges jaunissent. S’il ne pleut pas, laissez-les sécher au sol puis coupez les feuilles avant de les ranger.

Multiplier l’oignon

L’oignon se multiplie par la récolte de graines. Choisissez un ou plusieurs bulbes bien développés, qui n’ont connu ni maladie, ni pourriture, et conservez-les. Replantez-les en février/mars en laissant environ 40 cm de distance en tous sens. Vous récolterez les ombelles lorsque la tige aura brunie, mais avant que les graines ne tombent, et les laisserez sécher dans un endroit sec, à plat.

À quelle plante associer l’oignon au potager ?

Plantez sans crainte l’oignon à proximité de l’ail, la carotte, la betterave, le navet, les radis, la courgette, les fraisiers, le panais, le concombre…

En revanche, éloignez-le des Fabacées (les légumineuses) comme les petits pois ou les haricots, qui enrichissent le sol en azote. Évitez aussi de le planter à proximité de l’aubergine, la pomme de terre ou encore l’asperge.

Astuce : l’oignon est une plante compagne de la carotte. Il est censé repousser la mouche de la carotte et la carotte la mouche de l’oignon. Testez !

L’oignon en cuisine

L’oignon se consomme aussi bien cru que cuit. Les oignons blancs doivent être consommés rapidement, car ils se conservent mal. Crus, ils accompagnent les salades. Cuits, ils sont délicieux confits, servis dans des plats en sauce à base de volaille ou d’agneau. Finement émincées, les feuilles relèvent les vinaigrettes, comme la ciboulette.

L’oignon jaune est le plus connu et le plus utilisé. La cuisson apporte de la douceur à ce légume à la saveur piquante lorsqu’il est cru. Il relève ainsi les plats, les viandes et les légumes, cuits ou en salade. Il se déguste également en soupe, avec des croûtons : un régal !

L’oignon rouge se consomme de la même façon que le jaune, mais son goût est plus doux et plus sucré. Il accompagne à merveille les viandes rouges, les hamburgers, mais se consomme aussi en tarte ou, plus original, en chutney et en confiture !

La culture de l’oignon n’a plus de secret pour vous. Quelle est votre variété préférée ? Partagez-nous votre avis en commentaire !




Serre tunnel Deschamps pieds droits largeur 3 m pas à 1.50 m
Plus d'infos

Serre tunnel Deschamps pieds droi[...]
338.40€




Serre tunnel Deschamps pieds droits largeur 4 m pas à 1.50 m
Plus d'infos

Serre tunnel Deschamps pieds droi[...]
676.80€




Serre tunnel Deschamps pieds droits largeur 5 m pas à 1.50 m
Plus d'infos

Serre tunnel Deschamps pieds droi[...]
966.40€

L’article Tout savoir sur la culture de l’oignon est apparu en premier sur Au potager bio - Conseils pour votre potager biologique.