Faut-il avoir peur de la population mondiale ? Le démographe Jacques Véron démonte les clichés simplificateurs pour chercher comment réconcilier population,  environnement et développement durable...

Intéressons-nous à notre population mondiale et notre démographie aujourd’hui. Nous serons bientôt plus de 8 milliards d’êtres humains sur Terre, selon les dernières prévisions de l’ONU pour 2025, ça fait beaucoup... beaucoup trop, selon certains. Faut-il s’en alarmer ? Faut-il avoir peur de la population mondiale ? Pour reprendre le titre de l’essai salutaire de notre invité, le démographe Jacques Véron, spécialiste des relations entre population et environnement qui démonte nos clichés par trop simplificateurs et nos idées reçues... Non, il ne suffira pas de réduire notre population pour réduire la pression environnementale. Les enjeux démographiques sont bien plus complexes et sont, surtout, l’affaire de tous partout sur notre petite planète...

Avec Jacques Véron, démographe, spécialiste des relations entre population et environnement, pour son ouvrage Faut-il avoir peur de la population mondiale ? paru aux Éditions du Seuil/Point Essais.