Rodolphe Raffalli

Casquette d’une couleur indéfinissable vissée sur le crâne, Rodolphe Raffalli m’observe d’un regard interrogatif. Car Rodolphe a toujours ce coup d’oeil là, genre petit Prince débarquant de sa planète où poussent des guitares féériques, regardant la Terre en se demandant « Mais qu’est ce que je fais là ? ». C’est d’ailleurs probablement cette question qu’il se pose, assis dans son fauteuil fixant le microphone de manière circonspecte. Timide, simple et réservé, Rodolphe Raffalli le reste incontestablement malgré quatre disques de jazz géniaux, superbement bien accueillis par le public et les critiques, nombreuses fois primés. Il reste imperturbablement serein, calme, avec un sourire digne du plus doux des animaux en peluche.

Autodidacte de la guitare depuis l’âge de 8 ans, il s’est créé lui-même sa proche chance en allant au devant des plus grands guitaristes de ce monde, en travaillant jour et nuit cet instrument qu’il surnomme sa prothèse, en créant son style si personnel et tant apprécié partout dans le monde.

Voyage au pays de Rodolphe le Magnifique…

– Marion –

Cette émission a été enregistrée le 19 novembre 2008 et présentée par Marion Delhaye.