Comme beaucoup d’enfants de ma génération, je regardais le Club Dorothée. J’appréciais beaucoup une émission: Dragon Ball Z.

Le générique de Dragon Ball Z par Ariane:

Ce qui m’avait marqué à l’époque, ce sont les boules de cristal et surtout le fameux cri de guerre Kamehameha, que je criais à mes petits camarades dans la cour de récréation.

Weekly Shonen Jump et Dragon Ball

Dragon Ball apparaît pour la première fois dans le magazine de prépublication Weekly Shonen Jump en 1984. Shonen Jump est alors déjà un magazine reconnu, tiré à plusieurs millions d’exemplaires, notamment grâce à une série phare: Captain Tsubasa autrement appelé Olive et Tom. Vous vous souvenez peut-être de ces terrains de football qui n’en finissent pas et du « tir de l’aigle »? Encore une autre série que l’on retrouvait dans le Club Dorothée…

Publié jusqu’en 1995, Dragon Ball va fortement contribuer au succès de Weekly Shonen Jump qui tirera jusqu’à plus de 6 millions d’exemplaires chaque semaine au Japon… Un véritable succès! Shonen Jump est même partenaire de l’écurie de Formule 1 d’Ayrton Senna, Mclaren en 1990!

Les meilleures séries des magazines de prépublications sortent ensuite en format relié. C’est ce format que nous retrouvons chez nos libraires dans le rayon manga. Pour vous faire une idée du succès de Dragon Ball, plus de 17 millions de tomes ont été écoulés, rien qu’en France…

Les premiers dessins animés japonais en France

Si, au Japon, les mangas deviennent des tomes reliés avant d’être transposés en dessins animés ou des longs métrages, en France, nous connaissons les mangas surtout grâce à la télévision.

D’ailleurs, il ne faut pas attendre le Club Dorothée pour voir les premiers dessins animés japonais à la télévision française. La première série d’animation japonaise diffusée en France s’appelle Le Roi Léo dès 1972… Cette série met en scène un jeune lion blanc qui vient de perdre son père et qui doit reconquérir son royaume. Toute ressemblance avec un film d’animation de Disney sorti en 1994 serait purement fortuite…

Comparaison entre le Roi Lion et le Roi Léo proposée par AIENKEI

https://www.youtube.com/watch?v=KbxsUg5d9Rg

Le Roi Léo est l’œuvre de celui que l’on surnomme le « Dieu du Manga », Osamu Tezuka.

Si Walt Disney a du mal à reconnaitre l’influence de Tezuka sur le Roi Lion, Tezuka lui reconnaît s’être inspiré de Walt Disney. Tezuka a eu la chance de pouvoir regarder les films de Walt Disney dès son enfance et ces films l’ont profondément marqué:
– Tezuka aurait notamment été très inspiré par les grands yeux de personnages de Disney tels que Bambi ou Dumbo… C’est ce qui explique que l’on retrouve souvent des personnages aux grands yeux dans les mangas!
– Le chef d’oeuvre de Tezuka, Astro le Petit Robot, possède deux pointes dans ses cheveux comme une fameuse souris de Walt Disney.

Les 3 catégories de mangas

On peut classer les mangas en trois grandes catégories:Rayonmanga450
– le shonen destiné aux jeunes garçons: Dragon Ball est un très bon exemple.
– le shojo: destiné à un jeune public féminin. Petite parenthèse: Il y a quelque temps, en flânant dans le rayon manga d’une librairie, je me suis laissé tenter par un manga appelé « From 9 to 5 » qui raconte la vie d’une jeune professeur d’anglais, Junko, qui rêve d’aller habiter à New-York pour vivre des aventures aussi exaltantes que celles des héroïnes de « Sex in the City ».
– le seinen: destiné à un public plus adulte. On peut prendre l’exemple du manga Akira écrit par Katsuhiro Otomo où l’action se déroule dans un Tokyo post-apocalyptique.

Une reconnaissance tardive

Aujourd’hui, les mangas représentent un quart des ventes de bande dessinée en France. Malgré ce succès, les mangas ont eu dû mal à asseoir leur légitimité auprès de la bande dessinée traditionnelle. On peut néanmoins dire que c’est chose faite depuis le 29 janvier 2015: Katsuhiro Otomo, le créateur d’Akira, vient de remporter le Grand Prix du Festival d’Angoulême. C’est la première fois que ce prix est décerné à un dessinateur de manga.

Cet article #80 – Mangas: du Club Dorothée au Grand Prix d’Angoulême est apparu en premier sur Batooba Culture Générale.