Pomme croqueeQui pourrait douter que Steve Jobs est l’une des personnes qui a le plus changé le monde ces 30 dernières années?

Nous allons voir à travers 2 évènements de sa vie, quelques clés de son succès :

Quelques mois avant de créer Apple, Steve Jobs a travaillé chez Atari, une des premières sociétés de jeux vidéo. Le patron d’Atari, Nolan Bushnell, lui demanda de relever le défi de créer un jeu vidéo, qui serait l’équivalent de l’incroyable succès de pong, mais pour jouer à une seule personne et en utilisant un nombre maximum de 50 puces.

Steve Jobs embaucha alors son futur associé chez Apple, Steve Wozniak, qui était un magicien de l’électronique, et il travaillèrent sans relâche pendant 4 jours pour créer ce nouveau jeu.

Contre toute attente, ils réussirent leur pari et créèrent un jeu dont les règles sont extrêmement simples: « insérez une pièce et évitez les klingons »

Il y a au moins 4 leçons à tirer de cette anecdote :
– Il faut toujours accepter les challenges, même si ceux-ci nous semblent impossibles à relever.
– Steve Jobs a toujours su s’entourer des meilleurs éléments pour réussir.
– « Les deux Steve » (Jobs et Wozniak) ont travaillé sans relâche pour réussir.
– Il faut toujours rester simple. Ici, les règles du jeu sont très simples.

Cette anecdote révèle aussi la personnalité complexe de Steve Jobs. En effet, pour réaliser ce jeu vidéo, Steve Jobs bénéficiait d’une rémunération fixe et d’un bonus. Steve Jobs partagea la rémunération fixe avec Steve Wozniak… par contre, la légende raconte qu’il garda le bonus pour lui !

Quelques mois plus tard, Steve Jobs quittait Atari et créait Apple Computer avec Steve Wozniak. Nous sommes en 1976.

Pour la deuxième anecdote, nous avançons dans le temps et nous retrouvons Steve Jobs lors de la présentation d’un des produits phares d’Apple : le Macintosh en 1984.

Steve Jobs s’est toujours considéré comme un rebelle et il estimait être l’unique rempart au géant informatique IBM qui dominait outrageusement le marché des PC. C’est dans cet esprit que l’une des publicités les plus connues au monde fut diffusée.

Ce spot a été diffusé lors du Superbowl qui s’est déroulé le 22 janvier 1984, deux jours avant le lancement officiel du Macintosh. On y voit une athlète lancer un marteau sur un écran géant que regardent, hypnotisées, des dizaines de personnes. Et le slogan apparait : Pourquoi 1984 ne sera pas comme 1984?
Pour voir la publicité, cliquez ici !

Deux jours plus tard, lors de la présentation officielle du Macintosh durant l’assemblée générale d’Apple, nous pouvons admirer le talent de communication de Steve Jobs : Il quitte le pupitre, se dirige vers la table où le Macintosh est cachée. Il dévoile le Macintosh, fait les branchements habilement. Il sort malicieusement une disquette de sa poche, l’insère dans l’ordinateur et la magie opère… Pour la première fois au monde, l’ordinateur va se présenter lui-même!
Pour voir la vidéo de ce lancement historique, cliquez ici !

Si vous souhaitez en savoir plus sur Steve Jobs, je vous conseille de lire sa biographie réalisée par Walter Isaacson. Le livre fait un peu mois de 1000 pages, mais il se lit très facilement et a été une vraie source d’inspiration pour moi.

Une petite chose en plus… Steve Jobs allait toujours plus loin que là où on l’attendait. Généralement, il terminait ses présentations « Et une petite chose en plus… » ! C’était l’occasion de présenter un produit ou un service que personne n’attendait et ainsi dépassait les attentes…

Cet article #2 – Steve Jobs: 2 anecdotes, 4 lecons est apparu en premier sur Batooba Culture Générale.