La cathédrale de Florence

La cathédrale de Florence

En 1516, Léonard de Vinci, alors âgé de 64 ans, traverse les Alpes à dos de mulet pour rejoindre le Château du Clos Lucé à Amboise. Il y est invité par François Ier qui l’accueille par ses mots: « tu seras libre de penser, de rêver et de travailler ». Pour ce voyage, Léonard de Vinci emmène avec lui 3 œuvres. Parmi elles, la fameuse Joconde…

Mais reprenons depuis le début:

Léonard est né le 15 avril 1452 à Vinci près de Florence. La ville de Florence est au cœur de la Renaissance. Le meilleur symbole en est la magnifique cathédrale et son dôme construit par Brunelleschi.

Mais Léonard grandit à l’écart de cette effervescence. Fils illégitime d’un notable, Léonard ne peut bénéficier d’une éducation universitaire. Il n’apprend donc pas le latin. Mais Léonard est curieux de tout. Il veut comprendre le monde, son fonctionnement…

« La joie de comprendre est le plaisir le plus noble qu’il soit » écrit Léonard de Vinci.

et Léonard va chercher à assouvir sa curiosité en observant la Nature!
Pour preuve, l’observation des mouvements de l’eau va lui donner l’idée d’une théorie géologique: Le monde n’aurait pas été créé en 7 jours, mais se serait modelé au fur et à mesure selon les mouvements de l’eau… Conscient que cette théorie risque de déplaire à l’Église et de lui nuire fortement, il ne la publiera jamais.

A 14 ans, Léonard De Vinci se rend à Florence et rejoint les ateliers d’un artiste renommé: Verrochio. Le talent de Léonard est remarqué. Son tracé est précis et il parvient à rendre les œuvres auxquelles il participe plus vivantes.

Léonard aura une ambition toute sa vie: devenir célèbre, laisser une trace… A l’époque, ce n’est pas l’art qui rend célèbre, mais les architectes, les ingénieurs! C’est pourquoi, Léonard de Vinci consacrera beaucoup de temps à dessiner des machines (notamment des machines militaires) avec une extrême minutie. Léonard fait preuve d’inventivité et même s’il est confronté à des difficultés techniques, il a l’idée de plusieurs machines qui ne verront le jour que des siècles plus tard: le scaphandrier, le parachute en pyramide, etc…

Afin de remplir son objectif de devenir immortel, Léonard de Vinci a un rêve: il veut être le premier à faire voler l’Homme. Il conserve son obsession toute sa vie. Même s’il perfectionne ses calculs avec le temps, il ne parviendra pas à atteindre son objectif…

Néanmoins, en combinant ses savoirs scientifiques, son talent d’artiste et de fin observateur de la Nature, Léonard parvient à obtenir des résultats exceptionnels. La meilleure preuve en est la Cène, peinte sur le Mur du couvent de Santa Maria delle Grazie de Milan. Ce réalisme est notamment possible grâce à son travail sur les proportions. Voilà encore un autre sujet d’intérêt pour Léonard: les proportions! On retrouve cette passion dans son dessin célèbre intitulé l’Homme de Vitruve.

l'Homme de Vitruve

l’Homme de Vitruve

Léonard ne va pas non plus se limiter aux proportions du corps humain. Il va réaliser des autopsies et tenter de comprendre la machine complexe qu’est le corps humain. Il va ainsi réaliser des planches d’anatomie. Ces dessins sont extrêmement complets au vu des connaissances de l’Époque et les différentes coupes qu’il propose sont encore celles utilisées aujourd’hui.

Mais pourquoi connait-on aussi bien les travaux de Léonard de Vinci? Une fois n’est pas coutume (combien de codex mayas ont été détruits, combien de livres ont brûlé lors du grand incendie de la bibliothèque d’Alexandrie), la majeure partie de ses carnets de note ont traversé le temps et nous sont parvenus…

Ces carnets de Léonard peuvent paraître illisibles à première vue. En effet, Léonard est un gaucher non contrarié, donc il écrit à l’envers de droite à gauche et en inversant les lettres.
Cela lui évitait notamment de faire « baver » l’encre non sèche avec son poignet.

Léonard de Vinci n’a pas réussi à rendre l’Homme aussi léger que l’oiseau. Et ce sont ses œuvres artistiques qui font aujourd’hui sa renommée et qui lui permettent de survivre au temps. Il suffit de voir les visiteurs du Louvre s’agglutiner devant la Joconde pour le comprendre…

Pour en savoir plus sur Léonard de Vinci, je vous conseille le reportage d’Arte: « Léonard de Vinci: dans la tête d’un génie »

Je vous invite aussi  à découvrir un autre article de Batooba en cliquant ici.

Cet article #32 – Léonard de Vinci est apparu en premier sur Batooba Culture Générale.