Emmanuel Macron s'est prononcé sur les violences du 1er mai hier. Selon lui, "les élus qui tiennent constamment un discours d'agitation" en sont les responsables. Jean-Luc Mélenchon n'a pas tardé à riposter sur Twitter en dénonçant des attaques "indignes et mensongères". Au final, qui a raison et qui a tort ? - Tous les jours à 7h50, le duo Eric Brunet et Laurent Neumann commente un sujet fort de l'actualité, dans Bourdin Direct, sur RMC.