Alors que la discussion budgétaire bat son plein, Thomas Guénolé suggère de supprimer toutes les cotisations sociales sur une période de cinq ans. Pour lui, l'existence des cotisations sociales "est absurde" dans le contexte actuel de concurrence mondialisée. En échange de la suppression des cotisations sociales, il prône la hausse de l'impôt sur le revenu, de l'impôt sur les sociétés et de la TVA. Grâce à cette "petite révolution", les employés seront payés en salaire brut, tandis que les entreprises auront beaucoup plus d'argent pour investir et embaucher. - Tous les jours à 7h20, le politologue Thomas Guénolé revient sur l'actualité politique, dans Bourdin Direct, sur RMC.