Le prélèvement à la source qui n'est toujours pas encore entré en vigueur est déjà menacé. Cette réforme consiste à collecter l'impôt sur le revenu directement sur le salaire du contribuable. Certains candidats à la présidentielle n'en veulent pas. C'est le cas de Marine Le Pen et de François Fillon. Benoît Hamon veut maintenir la réforme et Emmanuel Macron lui, hésite encore. L'abrogation de la mesure risquerait de décevoir les 70% des contribuables français, selon un sondage Odoxa. - Bourdin Direct, du jeudi 6 avril 2017, sur RMC.