Au lendemain de l'assassinat du couple de policiers, le ton politique a repris ses droits. La droite demande des comptes au gouvernement sur les résultats obtenus en matière de terrorisme. Elle estime que le gouvernement ne maîtrise plus rien du tout. Dans le parti LR, Nicolas Sarkozy tape sur la CGT et veut leur faire payer des dommages causés par les manifestations. Alain Juppé, lui, veut incarner la rigueur. Il veut l'interdiction ponctuelle des manifestations. Dans le cas d'une présidence de droite, parviendra-t-on à éradiquer le terrorisme ? - La chronique politique d'Apolline de Malherbe, dans Bourdin Direct, sur RMC.