BIDEN : RELANCER L’AMÉRIQUE… ET FAIRE OUBLIER TRUMP ?  18-12-20


Les invité.e.s :


FRANÇOIS CLEMENCEAU

Rédacteur en chef international au « Journal du Dimanche »


ELSA CONESA

Rédactrice en chef aux « Echos »

Ancienne correspondante aux États-Unis


NICOLE BACHARAN

Historienne et politologue spécialiste des États-Unis


SONIA DRIDI – En direct de Los Angeles

Correspondante aux États-Unis

Auteure de « Joe Biden, le pari de l’Amérique anti-Trump »


Un pas de plus pour Biden en direction de la Maison-Blanche. Sans surprise, les grands électeurs ont confirmé lundi 14 décembre la victoire du candidat démocrate à la présidence des États-Unis, par 306 voix contre 232 pour le président sortant, Trump. "Notre démocratie, bousculée, mise à l’épreuve, menacée, s’est révélée résiliente, authentique et forte", s’est félicité le 46ème président des États-Unis. "L’intégrité de nos élections a été préservée. Maintenant, il est temps de tourner la page, de nous rassembler", a-t-il dit en s’adressant à un pays profondément divisé. Mais que souhaite-t-il faire pour y parvenir ? Quelles seront ses priorités une fois investi à la Maison-Blanche le 20 janvier prochain ?

La première urgence de l’équipe Biden sera de lutter contre l’épidémie de Covid-19 qui continue de faire des ravages dans le pays. Plus de 307 000 personnes sont décédées de la maladie depuis le début de l’épidémie dans le pays et le bilan s’alourdit chaque jour un peu plus. La première puissance économique mondiale est confrontée à un rebond spectaculaire de l'épidémie depuis la fête de Thanksgiving, dépassant désormais régulièrement les 200 000 cas quotidiens et les 3 000 décès par jour. Hier, le pays a ainsi enregistré plus de 3200 morts et presque 250.000 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'université Johns-Hopkins, qui font référence. Quelque 113.000 personnes sont par ailleurs actuellement hospitalisées à cause du virus, selon les données du ministère américain de la Santé. Une situation jugée de plus en plus incontrôlable qui inquiète les experts sanitaires. Robert Redfield, le directeur du centre de contrôle des maladies (CDC), a ainsi avertit que "décembre, janvier et février seront des temps très durs" et certainement "la pire période sanitaire de l’histoire [du] pays". Car la campagne de vaccination qui vient d’être lancée dans le pays ne produira ses effets quand dans plusieurs mois.

Or, si Donald Trump continue de jouer la sourde oreille - une vingtaine d’événements festifs sont prévus à la Maison-Blanche durant le mois de décembre - Joe Biden entend lui donner dès sa prise de fonction des recommandations claires : il souhaite en effet demander aux Américains de porter le masque dès le 20 janvier et pendant 100 jours pour freiner les contaminations. Il prévoit aussi une stratégie nationale sur la Covid-19, une loi d'envergure présentée au Congrès pour financer une campagne nationale de tests et il a promis la gratuité du vaccin pour tous.

L’autre urgence du 46ème président des États-Unis sera de relancer une économie dévastée par la crise sanitaire. Pour cela, Joe Biden entend mettre en œuvre son programme économique fondé sur un plan massif d'investissement dans les infrastructures et par un verdissement de l’économie qui passera notamment pas l’abandon du charbon. Joe Biden ayant déjà indiqué que les États-Unis réintégreront l’accord de Paris. Ce plan de relance sera financé en grande partie par des hausses d'impôts pour les citoyens les plus riches et les entreprises. Mais il n’est pas certain que ce programme puisse être mis à exécution tel quel si les démocrates n'obtiennent pas la majorité au Sénat en janvier prochain.

Autre "caillou dans la chaussure" de Joe Biden : son fils Hunter Biden. Après avoir connu des problèmes de drogue, été cité dans l’"affaire ukrainienne", ce dernier a révélé avoir appris début décembre qu’il faisait l’objet d’une enquête. L’État du Delaware veut savoir s'il a omis de déclarer les revenus provenant d'accords avec des investisseurs Chinois. "Je prends ce sujet très au sérieux mais j'ai confiance : une analyse professionnelle et objective de ces sujets prouvera que j'ai géré mes affaires légalement et de façon appropriée, avec l'aide de conseillers fiscaux professionnels", a-t-il déclaré. On ignore exactement quels sont les contours de l'enquête évoquée, mais elle ne serait pas unique : en plus de l'enquête ouverte dans le Delaware, une autre le viserait dans l'État de New York, selon Politico. Joe Biden va devoir nommer un ministre de la Justice qui devra potentiellement superviser ces enquêtes.

Alors qui est Hunter Biden, le fils controversé, cible des attaques républicaines ? Joe Biden dit vouloir mettre en œuvre un New Deal pour reconstruire le pays. Mais peut-il vraiment relancer les Etats-Unis ?


Diffusion : tous les jours de la semaine à 17h45

Rediffusion : tous les jours de la semaine à 22h30

Format : 65 minutes

Présentation : Caroline Roux et Axel de Tarlé

Réalisation : Pascal Hendrick, Jean-François Verzele, Jacques Wehrlin, Nicolas Ferraro et Benoît Lemoine

Productions : France Télévisions / Maximal Production

Retrouvez C dans l'air sur France.tv