C dans l'air l'invité du 22 janvier 2024 - Quentin Le Guillous, membre du syndicat des Jeunes Agriculteurs et exploitant céréalier dans l'Eure-et-Loir.

En raison de la colère des agriculteurs qui se propage en Europe et qui n’épargne pas la France, le ministre de l’Agriculture Marc Fesneau a annoncé ce dimanche soir le report de quelques semaines du projet de loi sur l'installation de nouveaux agriculteurs, qui devait être présenté mercredi en Conseil des ministres. Le Premier ministre Gabriel Attal reçoit ce lundi soir à Matignon le syndicat agricole FNSEA alors que des blocages d’ampleur, notamment sur l’A64, ont lieu depuis quelques jours. Une manifestation est programmée à Agen à 14h.

Les tenants d’une agriculture productiviste, comme la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA) ou le Comité des organisations professionnelles agricoles-Confédération générale des coopératives agricoles (COPA-Cogeca) dénoncent le Pacte vert européen ou Green Deal. Cette initiative politique soutenue par la Commission européenne doit engager les 27 dans une transition écologique et fixe des objectifs de réduction d’usage des pesticides comme de développement de l’agriculture biologique, ou de protection de la biodiversité.

La colère se propage aussi en Europe. Pour boucler son budget en décembre dernier, l’Allemagne a décidé de supprimer du jour au lendemain des subventions dites “nuisibles au climat”, dont les aides publiques au diesel agricole. Aux Pays-Bas en juin 2022, la coalition du libéral Mark Rutte, soumise à une décision de la Cour suprême, annonçait sa volonté de réduire de 30 % au moins les cheptels, dont celui des vaches laitières, afin de réduire de 50 % les émissions de gaz polluants produits par l’agriculture autour de 163 zones naturelles menacées. En Belgique, les agriculteurs de Flandre ont protesté à leur tour, au printemps 2023, contre un projet visant leur secteur, responsable de 60 % des émissions d’azote, l’élevage porcin étant particulièrement visé. 

Quentin Le Guillous est membre du syndicat des Jeunes Agriculteurs et exploitant céréalier dans l'Eure-et-Loir. Il reviendra sur les raisons de la colère qui touche le milieu agricole français mais aussi européen.