CORONAVIRUS MUTANT : L’EUROPE SE BARRICADE  21-12-20


Les invité.e.s :


PATRICK PELLOUX

Médecin urgentiste - Président de l'Association des Médecins Urgentistes hospitaliers de France (AMUF)


VINCENT MARÉCHAL

Professeur de virologie à Sorbonne Université à Paris


ANNE-CLAUDE CRÉMIEUX 

Professeure en maladies infectieuses à l'hôpital Saint-Louis à Paris


ÉRIC ALBERT – En direct de Londres

Correspondant à Londres pour « Le Monde »


"Virus mutant : noël annulé". Ce n'est pas le titre d'un nouveau film de fin du monde mais bien celui des unes de journaux depuis hier en Angleterre. Avec l’annonce  de la propagation outre-Manche d’une nouvelle souche plus contagieuse du Covid-19, Boris Johnson a décidé de reconfiner Londres et le sud-est du pays. Des millions de Britanniques ont ainsi l'impossibilité de se retrouver en famille pour les fêtes. Outre la brutalité de l'annonce, les réactions en chaîne ont très vite isolé le Royaume-Uni du reste du monde. En l'espace de 24h, de nombreux pays ont décidé d’interrompre leurs liaisons avec le Royaume-Uni... Du jamais vu.

En Europe, la France, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, l’Italie ou encore la Bulgarie ont fait le choix de suspendre jusqu’au mardi 22 décembre minuit toutes liaisons aériennes ou ferroviaires avec le pays. « Seul le fret non accompagné sera autorisé », a fait savoir Matignon.

Cette fermeture temporaire devrait permettre aux Etats membres de l’Union européenne de coordonner une réponse sanitaire, afin de réguler les arrivées en provenance de Grande-Bretagne. Plusieurs pays ont déjà renforcé leurs mesures de restrictions en raison d'une recrudescence de l'épidémie. Dans ce contexte, la France dénote et maintient le déconfinement entamé le 15 décembre tout en appelant à la vigilance.

Mais l'heure est bientôt à la vaccination. L'Agence européenne des médicaments (AEM) a validé en effet ce lundi le vaccin Pfizer/BioNTech. Le début des vaccinations dans l'Union européenne devrait démarrer le 27 décembre après la validation des autorités de santé de chaque pays. De quoi permettre le ralentissement de la propagation ? Au Royaume Uni où 300 000 personnes ont déjà reçu une injection de ce vaccin, le conseiller scientifique du gouvernement Patrick Vallance, assure que les vaccins continueraient d'offrir une réponse "adéquate" face à la nouvelle souche du virus.

C'est un gigantesque défi logistique qui attend désormais les Etats membres, d'autant plus que l'AEM semble être victimes d'intimidations. L'Agence a annoncé avoir été victime de cyberattaques, tout comme Pfizer récemment. La captation d’informations stratégiques ou la volonté de déstabilisation dans un contexte de défiance des populations, sont les explications privilégiées. La campagne de vaccination s'annonce donc mouvementée. La révélation par la secrétaire d'Etat belge Eva De Bleeker des prix des vaccins a ajouté à la confusion : les disparités de 1 à 8 sur les différents tarifs des vaccins suscitent l'embarras des autorités européennes.

Apparu il y a tout juste un an en Chine, le coronavirus semble avoir occulté la présence des autres virus respiratoires. Car certains semblent presque avoir disparus... La grippe ou la bronchiolite par exemple, dont le nombre de cas cette année est très faible. Les mesures barrières appliquées contre le Covid-19 pourraient être une des explications, mais aussi la difficile co-circulation de deux virus à la fois.

Alors, la découverte de cette nouvelle souche du coronavirus doit-elle nous inquiéter ? La France va t-elle suivre le chemin du reconfinement après Noël ? Y a-t-il un risque que les vaccins seuls ne suffisent pas à endiguer l'épidémie ?

 


Diffusion : tous les jours de la semaine à 17h45

Rediffusion : tous les jours de la semaine à 22h30

Format : 65 minutes

Présentation : Caroline Roux et Axel de Tarlé

Réalisation : Pascal Hendrick, Jean-François Verzele, Jacques Wehrlin, Nicolas Ferraro et Benoît Lemoine

Productions : France Télévisions / Maximal Production

Retrouvez C dans l'air sur France.tv




Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.