SONDAGES : LA BULLE ZEMMOUR ? – 07/10/21


Invités


ROLAND CAYROL – Politologue

Directeur du Centre d’études et d’analyse (CETAN)

Directeur conseil de « Régions magazine »


RAPHAËLLE BACQUÉ

Grand reporter - « Le Monde »


GÉRALDINE WOESSNER

Journaliste – « Le Point »


JEAN-DANIEL LÉVY

Directeur délégué - Institut Harris Interactive


Omniprésent depuis la rentrée, alors qu’il n’est pas encore officiellement candidat à l’élection présidentielle, Éric Zemmour voit sa cote continuer de grimper dans les sondages. La dernière enquête Harris Interactive pour le magazine Challenges, publiée mercredi, le place même pour la première fois en position de se qualifier au second tour de l’élection présidentielle face à Emmanuel Macron (24 %). D’après cette étude, le polémiste d’extrême droite serait ainsi susceptible d'obtenir 17 % des voix au premier tour, devançant Marine Le Pen (15 %) dans l'hypothèse d'une candidature, à droite, de Xavier Bertrand (13 %). Ce scénario prévaudrait d'ailleurs quel que soit le candidat de la droite.
 

Ce sondage est toutefois à prendre avec prudence car le même jour, dans une autre étude Elabe pour BFMTV, l’ancien chroniqueur de CNews, condamné pour provocation à la haine raciale, récolterait cette fois entre 13 et 14 % des intentions de vote au premier tour. Il serait donc derrière Emmanuel Macron (25%) et Marine Le Pen qui se situerait désormais entre 16 et 18 %. Il ferait en revanche jeu égal avec Xavier Bertrand (13 %) et devancerait nettement Valérie Pécresse (8 %) et Michel Barnier (5 %).
 

Alors comment expliquer de telles différences dans les résultats ? Que valent ces sondages à six mois de l’élection présidentielle ? Les sondeurs rappellent qu’une enquête d’opinion n’est pas une projection mais une photographie à un moment précis. Elle ne dit donc rien de l’issue du premier tour, la campagne avant le premier tour étant encore très longue. Lors des précédentes élections présidentielles, les sondages publiés six mois avant le scrutin ont d’ailleurs donné systématiquement des estimations complètement différentes du résultat des urnes au soir du premier et du second tour. De plus, le faible écart entre Marine Le Pen et Éric Zemmour est contenu dans la marge d’erreur qui est comprise entre 2,5 et 3 points. Ces

sondages seraient donc avant tout un instantané, qui permet de voir les grandes tendances et lesdynamiques au fil des semaines.
 

Mais comment les interpréter ? L’éventuelle candidature d’Eric Zemmour est-elle une bulle sondagière ou faut-il y voir un vrai phénomène politique ? D’où viennent ses potentiels électeurs ? Enfin que se passe-t-il à gauche ? Une semaine après son élection lors de la primaire écologique, Yannick Jadot est face au défi de rassembler au-delà des Verts. Lui qui s'était rangé derrière le socialiste Benoît Hamon en 2017 peut-il inverser le scénario en 2022 ?


DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45

FORMAT : 65 minutes

PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé

REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40

RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Alexandre Langeard

PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions


Retrouvez C DANS L’AIR sur internet & les réseaux :

INTERNET : francetv.fr

FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5

TWITTER : https://twitter.com/cdanslair

INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/