VACCINATION : MACRON DANS LA SERINGUE 31-12-20


Les invité.e.s : 


Bruno JEUDY

Rédacteur en chef du service politique - « Paris Match »


Brice TEINTURIER

Directeur Général Délégué de l’institut de sondages IPSOS

 

Yves THRÉARD

Directeur adjoint de la rédaction et éditorialiste - « Le Figaro »


Soazig QUÉMÉNER

Rédactrice en chef du service politique - « Marianne »


Cette année se termine sur le discours du chef de l’Etat. Emmanuel Macron prendra la parole ce soir à 20h pour adresser aux Français ses vœux pour l’année à venir. Un exercice traditionnel mais qui aura, ce soir, une charge politique forte, au sortir d’une année difficile pour le pays.

2020 aura été empreinte du sceau de la pandémie de Covid-19. Celle-ci qui aura dicté le rythme de la vie politique française, obligeant le gouvernement à répondre à une double crise, sanitaire et économique. D'autres événements, de l’opposition à la réforme des retraites, plus long mouvement social de l’histoire de la Vème République, aux mobilisations contre la loi sécurité globale, ont également marqué cette année particulière.

Mais les oppositions n’ont pas tiré profit des difficultés du pouvoir. Alors que la droite paraît asphyxiée, il semble désormais acté à gauche que l’union ne se fera pas autour d’une candidature et d’un programme commun. Alors que Jean-Luc Mélenchon a d’ores et déjà lancé sa campagne, les communistes, ses alliés de 2012 et 2017, penchent pour une candidature indépendante des insoumis. Chez les écologistes, si aucune candidature n’est encore déclarée, plusieurs personnalités sont dans les starting-blocks, à commencer par l’eurodéputé Yanick Jadot. Anne Hidalgo, maire réélue de Paris, se laisse elle aussi la porte ouverte et avance ses pions. Avec tous ces candidats, potentiels ou déclarés, l’horizon semble plus que jamais bouché pour le PS, tant l’espace politique lui est disputé.

A l’opposé sur l’échiquier politique, un déjeuner sème le trouble. Une rencontre révélée dimanche dernier par Le Monde entre le "conseiller mémoire" du chef de l'Etat, Bruno Roger-Petit, et la personnalité de l’extrême-droite Marion Maréchal Le Pen, a fait jaser jusque dans les rangs de la majorité. Plusieurs membres du parti présidentiel ont été indignés de cette entrevue, notamment le vice-président de l'Assemblée nationale, Hugues Renson, qui a dénoncé : "Avec l'extrême droite, on ne discute pas, on ne transige pas. On la combat". L’Elysée a souligné que la rencontre a été organisée à titre tout à fait "personnel" par Bruno Roger-Petit.

Qu'Emmanuel Macron peut-il dire aux Français ce soir ? Comment peut-il se relancer face aux défis qui l'attendent en 2021 ? La division de la gauche est-elle inéluctable, dans la perspective de 2022 ? Que laisse présager la prise de contact entre le camp présidentiel et l'extrême-droite ?



Diffusion : tous les jours de la semaine à 17h45

Rediffusion : tous les jours de la semaine à 22h30

Format : 65 minutes

Présentation : Caroline Roux et Axel de Tarlé

Réalisation : Pascal Hendrick, Jean-François Verzele, Jacques Wehrlin, Nicolas Ferraro et Benoît Lemoine

Productions : France Télévisions / Maximal Production

Retrouvez C dans l'air sur France.tv



Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.