De la Seine en 1961 à la Méditerranée en 2011 : le cimetière de ceux qui ont un rêve.
Le 17 octobre 1961, des centaines d'Algériens se noyaient dans la Seine massacrés par la police parisienne ; aujourd'hui ce sont des milliers d'Algériens (mais aussi de Tunisiens, de Libyens, de Maliens...) qui se noient dans la Méditerranée, pourchassés par les gardes-côtes de l'Europe forteresse.
Entretien avec Mohammed Taoufik et Hafid Saïdi sur les harragas, ceux et celles qui "brûlent" les frontières, leurs (...)

-
Comme à la radio

/
01h00,
Migrations