Qu'on soit blues ou glam, à la fin, c'est un paquet de chevelus qui grattent leur guitares en gueulant, non ? Avec quelques moments de calme, volontaires ou pas (maudite soit la platine vinyl numéro 2). On notera aussi un hommage au Nirvanâ Club de Moissac, source de centaines de 45 tours achetés sur les brocantes par un des animateurs de l'émission — il a été détruit il y a une semaine par un incendie. Pris au hasard sur une pile poussiéreuse pour marquer le coup, un single célèbre de José Feliciano (...)

-
Les bébés dinosaures

/
Musique,
01h30