Le contrôle vétérinaire sur le port fluvial de Rosso est une affaire préoccupante, par certains aspects. On a la police des frontières, la brigade des douanes, et la brigade des services d’hygiène. En fait de brigade, ce service d’hygiène est composé d’un seul homme. Et les problèmes ne manquent pas.