Le Gondwana est décidément une terre de paradoxes.