(Rediffusion du 16.04.2015)
Sous leurs atours avenants certains mots de la langue de tous les jours sont de la bombe baby, comme disent les djeunz des années 90, alors manipulons avec précaution l’expression obsolescence programmée. C’est beau, ça claque, ça caresse les oreilles : obsolescence programmée. En d’autres mots, plus simples, c’est la désuétude, la péremption, la fin de vie programmée de quelque chose.