Luigi Rizzi
Linguistique générale
Collège de France
Année 2020-2021
Leçon inaugurale

Depuis plus de soixante ans, des chercheurs du monde entier collaborent à une vaste entreprise de description des langues humaines au sein de ce qu’on a appelé la linguistique générative, avec ce but extraordinaire d’en comprendre le noyau invariant et les propriétés fondamentales. S’appuyant sur un ensemble immense de données linguistiques, ils cherchent à saisir les propriétés générales du langage et les paramètres de variation entre les langues, mais également la capacité des locuteurs à produire de nouveaux énoncés, qui s’appuient sur quelques procédures essentielles du langage. Ce domaine possède également une dimension développementale : comment les enfants font-ils pour apprendre leur langue ? Pourquoi passent-ils par des phases systématiques ? — ; et bien sûr une dimension historique : comment la structure des langues évolue-t-elle au fil des siècles ? Ces efforts débouchent aujourd’hui sur une cartographie des structures syntaxiques, qui peut s’appuyer sur un riche dialogue avec les sciences cognitives.

Plusieurs de ces questions constitueront le cœur des travaux de la nouvelle chaire Linguistique générale du Collège de France, confiée au linguiste Luigi Rizzi, qui a exercé dans les universités de Genève et de Sienne, et qui est un éminent membre de la British Academy, de l’Academia Europaea, de la Linguistic Society of America, et de l’American Academy of Arts and Sciences.

Luigi RIZZI est l’auteur de plus de 175 articles, qui ont eu un impact considérable en linguistique formelle, mais aussi bien au-delà, jusqu’aux frontières des sciences cognitives, de la biologie et des sciences numériques. Son œuvre scientifique est incontournable dans quatre thèmes centraux de la linguistique contemporaine : l’étude de l’invariance et de la variation entre les langues ; la théorie de la localité ; la cartographie des structures syntaxiques ; et l’acquisition du langage. Entre 2014 et 2019, il a été lauréat et principal investigateur du Conseil européen de la recherche (ERC) pour le projet Syntactic Cartography and Locality in Adult Grammar and Language Acquisition (SynCart).