Patrice Boucheron
Collège de France
Année 2018-2019
Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIe-XVIe siècle
Les inventions du politique : expérimentations médiévales

« Se sentir bête, incapable, incompétent, idiot » (Pierre Bourdieu, Sociologie générale, 2015) : l’effort de recherche comme un art de l’affaiblissement
Une grammaire générative des possibles du politique au Moyen Âge est-elle possible ?
Des régularités davantage que des règles, un style d’enquête plus qu’une méthode : récapitulations des résultats de la recherche
Écrire l’histoire des problématisations : le passé est un réservoir de réponses, mais quelles étaient les questions ?
Un exemple : l’institution podestataire comme expérimentation et comme invention du politique (Jean-Claude Maire Vigueur dir., I podestà dell’Italia comunale. Parte I – Reclutamento e circolazione degli ufficiali forestieri (fine XII sec-metà XIV sec.), Rome, 2000)
Scalabilité et durabilité de l’expérience : les contours spatio-temporels de l’Italie communale
Une science du gouvernement au service de la concorde civique : l’art de la parole
De Enrico Besta à Giovanni Tabacco, le débat historiographique sur les origines de la charge de la podestat
Un moment révolutionnaire (Enrico Artifoni) ? Rythmes, espacement, événement
La consistance de la durée communale : un entassement des formes politiques et non une succession de régimes
Fuori, fuori il podestà : quand l’événement naît du dérèglement du rituel (Todi, 17 juillet 1268)
Une microstoria de l’écart à la norme (Jean-Claude Maire Vigueur, « Échec au podestat : l’expulsion de Comacio Galluzzi, podestat de Todi », Bollettino della deputazione di storia patria per l’Umbria, 1995)
Histoire émotionnelle d’une humiliation qui n’est pas souveraine : Comacio Galluzzi pleure de rage, puis se venge
À Murano également, en 1511, un raté de la ritualité politique (Claire Judde de la Rivière, La révolte des boules de neige. Murano face à Venise, 1511, 2014)
Fins du Moyen Âge, finalités de son étude : retour sur les trois manières de raconter la disparition, avant récidive, des Laudes regiae (1377, 1530, 1918)
Et comment raconter l’origine des acclamations royales ? Le coup d’État de 751 et la Donation de Constantin
La tension entre onction et élection, visée de l’archéologie politique, « cet étrange mélange d’anachronisme tranquille et d’ethnocentrisme heureux » (Olivier Christin, Vox populi, 2014)
Lorsque Ernst Kantorowicz réinterprétait le revival chevaleresque de la cour de Charles le Téméraire : « ce n’était plus la splendeur chatoyante de la chevalerie bourguignonne ; c’était la renommée universelle et les lauriers de César dont Charles brûlait d’envie » (cité par Robert Lerner)
Les deux formes paradoxales de la stabilité politique au Moyen Âge : la fuite est possible, l’alternative est pensable
La commune italienne comme accentuation, et non comme exception
Avant l’oublieuse Renaissance, présence de l’empire gréco-romain, gamme étendue des possibles politiques
Revenir a casa, une autre fois peut-être.