Jane Fonda n'a jamais su qui elle était vraiment. Une actrice ? Une pasionaria pacifiste ? Une bombe sexuelle portant la combinaison cosmique de Barbarella ? Ou une petite fille à la recherche de son célèbre père ? Un peu de tout cela sans doute. Suffisant pour qu'elle devienne la porte drapeau de toute une génération. Une icône qui rêvait de changer le monde.

Lady Jayne Seymour Fonda, son véritable nom de baptême, est née avant guerre, un 21 décembre. Le jour le plus court de l'année. Celui du solstice d'hiver. Sur son uniforme d'écolière, il y aura longtemps brodé ce patronyme aristocratique :"Lady Fonda". Jane Fonda n'est pourtant pas fille de prince, mais bel et bien celle de l'un des rois d'Hollywood. Le très respecté Henry Fonda. Acteur puissant, sombre et sans concession...

Pour la petite fille et son frère, Peter Fonda, qui deviendra lui aussi comédien, c'est le début d'une enfance nomade, entre les collines sauvages de Californie et la maison de Greenwich, près de New York.