Non, elle ne ressentait pas de douleur à proprement parler, non... c'était plutôt une sorte d'expansion malaisée, de dilatation contre-nature, d'acceptation - d'abord dans son cerveau - de toutes ces sensations absolument inédites. Une fois sortie du carcan de l'appréhension, elle fit face à la réalité, telle quelle. Son cul était plein et c'était une sensation agréable.