”Il est très agréable de vieillir. La diminution des forces physiques est un enchantement. C’est l’apprentissage de la mesure “ nous apprend Jean Giono! Trêve de sagesse ou de trêve blague, si avancer en âge se vit plus ou moins selon les cas, voir ses parents vieillir est rarement chose facile à voir ni à vivre. Perte de mémoire, difficulté a se déplacer, maladies lourdes, sensation de dépendance, Comment ne pas S’inquiéter en voyant nos parents décliner… ? Sans parler de leur prise en charge : un renversement des rôles auquel nous sommes rarement préparés… Ainsi donc question ce matin: jusqu’où doit on aider ses parents ?

« Avec cette crise nous avons tous pris conscience que nous sommes mortels et en particulier nos parents », Marie de Hennezel

L-adieu-interditLes-prisons-familiales

Marie de Hennezel, psychologue et écrivaine engagée dans les problématiques de fin de vie. Elle publie « L’adieu interdit » (Plon)

Anne-Laure Buffet, thérapeute (en consultations individuelles et familiales), formatrice spécialisée dans l’accompagnement des victimes de violences psychologiques et conférencière. Elle a créé l’association Contre la violence psychologique et auteur de “Les prisons familiales Se libérer et guérir des violences invisibles” (Eyrolles) et de « Ces séparations qui nous font grandir » (Eyrolles)