postapocalypsenow

Salut les poditeurs, voici le débriefing de l’émission…

Un premier épisode avec des relents de radioactivité, de barbares qui on perdu toutes humanité et, … des chiens. Et oui on vous a parler de ciné post-apocalyptique.

Sous genre de la science fiction, le post nuke, diminutif pour ce « sous »  genre (terme au combien inadéquat!) qui a été aborder avec des points de vues, des sujets et approches aussi nombreuses que varier : Les machines(Matrix, Terminator), les animaux ( les planète des singes), météorologique (Snowpiercer, le jour d’après), les zombies ( la nuit des morts vivants), les dystopies que se sois pour adultes ( Judge Dredd, Running man) ou pour ado (Hunger game, Divergente), avec œuvres plus introspectives ( The road),… Et bien d’autres.

Si vous suivez un temps soit peu l’actu ciné (ou si vous écoutez The black story board), vous n’avez pas pu passer à coté de la sortie prochaine de « Mad Max, fury road« . Et oui, Robert Miller (Babe, et oui c’est de lui…) rempile avec un quatrième volet de la saga culte. Avec cette news comment ne pas aborder le post apo. sous l’angle de vue du film qui révolutionné le genre. On peut clairement voir un avant  et un « post » Mad Max…

Petite rétrospective

Le premier film post apo, remonte a 1933 ( Le déluge) ou l’on suit les aventures de cinq individus qui on survécus au déluge. En 1960, La dernière femme sur terre de Roger Corman. Trois hommes et une femme sont les seules survivants de la planète dévastée, ils tentent de repeupler la terre… Zardoz de John Boorman , dans un future ou vivent les « Eternels » et les « brutes » avec un Sean Connery tout  velu (vive le vintage…) dans un pamphlet anti hippie. En 1975, on retrouvera un tout jeune Don Johnson dans son premier grand rôle Apocalyspe 2024 de L.Q. Jones. La liste serai vraiment trop longue, je vais m’arreter la…

Il est libre Mad Max …

 

 

 

Dispo sur iTunes ou en ici