Dans le marché très opaque du monde de l’art contemporain, où les codes d’exposition, de diffusion et d'interaction ont peu été remis en question, Amélie du Chalard a voulu bousculer les règles.

Fini le white cube où sont exposées des œuvres pour une durée plus ou moins longue, la fondatrice d’Amélie Maison d’Art a souhaité repenser l’expérience de l’art à travers le digital et des lieux d’exposition physiques. 

À la frontière entre l’appartement et la galerie, ses adresses viennent créer une constellation de liens entre artistes, collectionneurs, amateurs d’art et curateurs. Ce n’est plus le galeriste qui décide pleinement de ce qui est exposé, mais aussi  au particulier d’entrer en jeu dans la curation en échangeant sur sa sensibilité artistique. Sous forme de rendez-vous individuel, chaque jour l’accrochage change au gré des envies des particuliers. Artistes émergents comme confirmés, Amélie met en avant une scène nouvelle de l’art où tout médium et talent trouvent sa place.

Entrepreneure dans l’âme, Amélie ne cesse de déployer et définir sa passion pour l’art contemporain à travers de multiples activités. Un modèle à succès qui ne cesse d’étonner et d’inspirer de multiples marchés, de l’art et au-delà. 

« Ma mission est de proposer une autre expérience de l’art et d’accompagner le mieux possible les gens dans leur compréhension de leur sensibilité.»

Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : 

  • Amélie se présente
  • Son parcours dans la finance
  • Ce qu’elle comprend des entrepreneurs
  • Son intérêt artistique
  • Le déclic qui l’a fait changé de métier
  • Comment bousculer les codes de l’art contemporain
  • Les 4 branches de son activité
  • Les débuts de son activité
  • Le contrat avec les artistes
  • Le partage de la valeur
  • Les commissions
  • Développer une relation avec ses clients pour mieux les comprendrev
  • Comment elle a obtenu un taux de conversion de 100%
  • Sa vision de la galerie d’art
  • Comment elle est perçue dans le marché ?
  • L’expansion d’Amélie Maison d’Art
  • Comment elle organise son temps
  • L’acquisition
  • La structuration de ses équipes
  • L’incarnation de sa marque
  • Son contenu sur les réseaux sociaux
  • Les apprentissages des marques de mode sur le modèle de l’art
  • La fréquentation quotidienne 
  • Comment elle forme ses vendeurs
  • Le management
  • Le chiffre d’affaire
  • Ses inspirations
  • Son approche aux foires d’art contemporain
  • Qui elle souhaiterait entendre

« Pour être entrepreneur, il faut avoir une dose d’inconscience et être ancré.»

« Le retail va sans doute se transformer de la manière suivante : plutôt que d’avoir 150 points de vente, il devrait y en avoir moins mais plus expérientiels, plus grands, avec un service client beaucoup plus soigné.»

« Aujourd’hui, si vous voulez aller chercher de jeunes collectionneurs, il faut s’y prendre autrement.»

N’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l’art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com

Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode

Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m’aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! 

Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode !

Références : 

Amélie Maison D’Art : https://www.amelie-paris.com/fr 

Galerie Kamel Mennour : https://kamelmennour.com 

Galerie Thaddaeus-Ropac : https://ropac.net 

Galerie Perrotin : https://www.perrotin.com 

Bernard Vidal : http://bernardvidal.fr 

Pierre Soulages

Art Basel : https://www.artbasel.com 

Art Brussels : https://www.artbrussels.com/en/ 

Tappan Collective : https://www.tappancollective.com 

Singulart : https://www.singulart.com/fr 

Isabel Marant :  https://www.isabelmarant.com/fr 

École du Louvre : https://www.ecoledulouvre.fr