Présentation de l’invité :

Faire d’un pain de savon solide, un objet de luxe désirable : c’est la mission que se sont lancés Kenneth Koo et Lani Le Berre, fondateurs de la marque parisienne ORRIS. Déçu par le manque de sensorialité et d’efficacité des produits du commerce que Kenneth utilisait pour soigner ses problèmes de peau, il décide un jour de fabriquer ses propres savons. 

Réalisés artisanalement dans le Sud de la France à partir de produits végétaux d'exception, les savons ORRIS perpétuent des savoir-faire ancestraux et s’inspirent de pratiques holistiques comme l’herboristerie, l’ayurveda et les rituels de purification japonais. 

Découvrez dans ce nouvel épisode, le parcours de Kenneth Koo et comment il est parvenu à faire de ce side project, une marque désirable qui réinvente notre rapport à cet objet pourtant si quotidien, si banal qu’est le savon. 

« Lorsque j’ai débuté mes recherches, je savais à peine ce qu’était un savon, car contrairement à la France, le Canada n’a pas cette culture du savon solide. »

Ce que vous allez apprendre dans cet épisode : 

  • Présentation de Kenneth Koo
  • Son stage dans une galerie d’art puis chez Bird Production
  • Ses débuts de free-lance
  • Son poste à la production d’image et à l’achat d’art aux Galeries Lafayette
  • Le parcours de Lani Le Berre, la co-fondatrice
  • Pourquoi ils ont créé ORRIS
  • L’importance de créer un univers visuel fort
  • La structuration de leur business model
  • Leur ADN, leur vision
  • Leur modèle de distribution
  • L’importance de former les équipes de vente
  • Qui il souhaiterait entendre dans ce podcast

« Même avant notre lancement, on faisait en sorte de poster de belles images sur Instagram pour construire un univers visuel fort autour de la marque. Les gens étaient curieux et nous suivaient sans vraiment savoir ce que nous allions proposer. »

« Les graphistes auxquels nous avons fait appel, travaillaient uniquement pour des galeries et des musées, pas du tout dans le packaging et le e-commerce, mais c’est ça qui nous a plu, car ils étaient comme nous, inspirés par le monde de l’art. »

« Il faut vraiment former les personnes qui vendront ton produit pour qu’ils se sentent investis : s' ils ne comprennent pas pourquoi ton produit est spécial, ça restera un savon sur une étagère. » 

N’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de Entreprendre Dans La Mode, les industries créatives et l’art de vivre sur www.entreprendredanslamode.com Aussi, si vous souhaitez me contacter ou me suggérer de nouveaux invités, vous pouvez le faire sur Instagram sous le pseudonyme @entreprendredanslamode. Enfin, le plus important : laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou iTunes, 5 étoiles de préférence ; cela m’aide à faire connaître le podcast à plus de monde et me motive à faire de meilleures interviews ! Merci de soutenir ce podcast et à bientôt pour un nouvel épisode !

Références :