Spéciale Richard Brautigan, à l'occasion de la réédition de ses livres aux Éditions Christian Bourgois.

On en parle avec Marc Chénetier, Membre honoraire de l'Institut Universitaire de France et traducteur de Brautigan.

Né en 1935 dans l'état de Washington, Richard Brautigan, poète, nouvelliste et romancier, est l'un des pionniers de la Beat Generation. Installé à San Francisco dès 1956, il est l'auteur de onze romans, de dix recueils de poésie, d'un recueil de nouvelles et de deux scénarios. Un privé à Babylone sera le premier livre de Brautigan à parvenir en France, et c'est La Pêche à la truite qui, en 1976, séduira particulièrement la génération Woodstock, faisant de son auteur une icône de la contre-culture et du mouvement hippie. Ses écrits se plaisent à détourner divers symboles et piliers de la culture américaine, du western au roman érotique en passant par le mythe d'une Amérique conquérante (dans Un Général sudiste de Big-Sur). En 1976, il effectue un voyage au Japon qui éveille son goût pour les haïkus et les paysages d'Hokusai. A son retour aux Etats-Unis, il se retire dans un ranch du Montana avant de se suicider en 1984 en Californie. Sa dernière œuvre, Cahier d'un retour de Troie, paraît dix ans après sa mort.