CHERCHER DIEU DANS LES ETOILES ? Pendant très longtemps, les religions ont voulu garder le monopole de l’explication finale qui devait être en conformité avec les écritures sacrées. Au point de brûler ceux qui osaient dire autre chose. Ensuite, est venu le temps de la science pure et dure et de la technologie toute puissante. Mais ces dernières années, avec des livres à succès comme « Le visage de Dieu » des frères Bogdanov, « Notre existence a-t-elle un sens ? » (Jean Staune ) ou encore « Une brève histoire du temps » de Stephen Hawking, chercherait-on à « réconcilier » les scientifiques et les croyants ? Que veut dire cette vogue actuelle ? Invité : Jacques Arnould, ingénieur, ancien dominicain, chargé de mission au Centre national d’études spatiales (CNES) où il se préoccupe des enjeux éthiques de la conquête spatiale, auteur de « Sous le voile du cosmos » (Albin-Michel 2015) LES MYSTERES DU NAZISME – UN FANTASME CONTEMPORAIN Les livres consacrés à l’occultisme nazi se vendent toujours comme des petits pains et ce n’est pas nouveau car, déjà dans les années 1960, cette veine éditoriale faisait recette. Il est vrai qu’on trouve dans la préhistoire du nazisme des bribes des théories ésotériques qui étaient alors à la mode en Europe. Certains hauts dignitaires nazis en ont même été de fervents adeptes, comme Himmler, par exemple. Mais le plus curieux, c’est de voir comment ce fait totalement secondaire va provoquer un engouement dans une intelligentsia qui y a trouvé un exutoire à un certain besoin de merveilleux. Encore plus étonnant : aujourd’hui, cette mode semble revenir par la grâce d’internet. La question est de savoir si ce fait est inoffensif ou bien s’il véhicule une certaine « nazimania » des plus douteuses… Invité : Stéphane François, politologue, chargé de cours à l’université de Valenciennes, auteur de « Les mystères du nazisme – aux sources d’un fantasme » - (PUF 2015)