« Mu par une nécessité intérieure, j’ai travaillé à déraciner ce moi qui ne cesse de réapparaître. Ce fut une longue affaire. Je voulais me connaître, savoir qui j’étais. Il me fallait pénétrer au plus loin de ma mémoire et de mon inconscient. ». C’est ce qu’écrit Charles Juliet. A 86 ans, l’écrivain de l’intime publie un nouveau tome de son Journal. Il nous invite, comme lui, à partir à la recherche de nous-même. A découvrir qui nous sommes vraiment. Un travail qui pourrait commencer en le lisant. Parce qu’au travers des mots qu’il pose sur son existence, il démêle, aussi, certains fils de nos vies. Charles Juliet est notre invité, ce dimanche. Il publie « Le jour baisse. Journal X 2009-2012 » (P.O.L) Dans notre Grand dictionnaire, Martin Legros, le rédacteur en chef du Philosophie Magazine nous parle du mouvement « Socialisme ou Barbarie » fondé par deux philosophe après la seconde guerre mondiale.