durée : 01:29:54 - Etonnez-moi Benoît - par : Benoît Duteurtre - Dans le cadre du 5e Festival Palazzetto Bru Zane à Paris présente « VOTEZ POUR MOI ! » Airs d’opérette et chansons politiques sur les élections et l’art de gouverner

Nouvelle production du Palazzetto Bru Zane

LA CLIQUE DES LUNAISIENS

Lara Neumann - La France

Ingrid Perruche - La Candidate féministe

Arnaud Marzorati - Le Politicien prestidigitateur

Flannan Obé - mise en scène

Mardi 13 juin 2017 - Théâtre des Bouffes du Nord - 37 bd de la Chapelle – Paris 10e

dans le cadre du 5e Festival Palazzetto Bru Zane à Paris - Centre de musique romantique française - Venise–Italie - contact@bru-zane.com

http://www.bouffesdunord.com/fr/la\-saison/votez\-pour\-moi

Louis XIV et Napoléon avaient bien compris à quel point la musique – et en particulier les genres populaires de la chanson, de l’opéra-comique et de l’opérette – étaient des armes de propagande politique extrêmement efficaces. Il n’est pas étonnant que le XIXe siècle, qui vit se succéder tant de régimes opposés, offre un répertoire presqu’infini de pièces satiriques ou démagogiques sur le thème des élections et de la souveraineté.

Louis XIV et Napoléon avaient bien compris à quel point la musique – et en particulier les genres populaires de la chanson, de l’opéra-comique et de l’opérette – étaient des armes de propagande politique extrêmement efficaces. Il n’est pas étonnant que le XIXe siècle, qui vit se succéder tant de régimes opposés, offre un répertoire presqu’infini de pièces satiriques ou démagogiques sur le thème des élections et de la souveraineté.

Le récital Votez pour moi, alternant compositeurs célèbres et chansonniers inconnus, convie l’auditeur au spectacle de l’exercice de rhétorique, de la complainte populaire ou de la manipulation mensongère. Un fil rouge permettra de mettre en scène ces partitions piquantes d’esprit ou touchantes de piété : la France en personne sera tiraillée tout au long du spectacle entre deux candidats aux prochaines élections, l’un plus charlatan qu’énarque, et l’autre – parité oblige – plus séductrice qu’économiste. Toute ressemblance avec… sera purement fortuite.

  • Programme des plaidoyers
  • Bruan, « Conseillers municipaux »
  • Serpette, Shakespeare : « Duo de la Politique »
  • Offenbach, Le Roi Carotte : « Couplet du diplomate »
  • Boileau, « Quand on n’a pas le sou »
  • Vignix, « La Prière de Jeanne d’Arc »
  • Oudot, « Les Lamentations de Jeanne d’Arc »
  • Boissière, « Un Vrai Républicain »
  • Saint-Saëns, « La Danse macabre »
  • Lecocq, La Fille de Mme Angot : « Voyons monsieur, raisonnons politique »
  • Arnaud, « La Femme est une merveille »
  • Reval, « La Femme de mes rêves »
  • Serpette, Le Petit Chaperon rouge : « Duo de la sous-préfette »
  • Hypsa, « Le désarmement »
  • Alary, « Les charmes du mariage »
  • Collongues, « Le Drapeau de la France »
  • Xanrof, « Meeting des femmes »
  • Hervé, La Cosaque : « Couplets de la femme accomplie »
  • Hypsa, « Les complots »
  • Rose, « Citoyens, aimons-nous !

Pierre Cussac : Après une riche formation au Conservatoire de Paris (CNSMDP) et à l’Université Paris IV Sorbonne, Pierre Cussac se produit rapidement dans de nombreux concerts, interprétant un répertoire à la fois éclectique et audacieux à l’accordéon comme au bandonéon. Il développe alors un langage aux influences multiples – musiques classiques, traditionnelles, jazz – où l’improvisation tient une place essentielle, et signe des arrangements remarqués pour son instrument.

Régulièrement invité à jouer en récital solo comme en concerto (avec l’Orchestre de la Suisse Romande ou le Philharmonique de Strasbourg), on le retrouve sur les plus belles scènes (aussi bien) en France comme à l’étranger (qu’à l’étranger, qu’à l’international) : Opéra de Paris, Salle Pleyel, Radio France, Théâtre du Châtelet, Tokyo Forum International (Japon), Victoria Hall de Genève (Suisse), Institut Français de Beyrouth (Liban), Cosmopolite d’Oslo (Norvège), Philharmonie de Ljubljana (Slovénie), Opéra de Plovdiv (Bulgarie), Novel Hall de Taipei (Taïwan).

Comme chambriste, ses partenaires privilégiés sont notamment la violoniste Fiona Monbet, le Quatuor Voce ou le groupe de tango Escotilla. Actif dans le milieu de la création, il participe aux projets novateurs d’ensembles tels que La Symphonie de Poche, l’ONCEIM, Le Balcon, La Clique des Lunaisiens, 2e2m ou TM+ et collabore régulièrement avec le théâtre. Lauréat de la Fondation CZIFFRA et primé au Concours général, il reçoit le soutien du fond Mécénat Musical Société Générale.

Site web : pierrecussac.com - réalisé par : Christine Amado