Christophe Hondelatte raconte l’année 1968 en puisant dans les archives d'Europe 1.