Trente ans après la chute de Ceausescu, le pays cherche encore sa place au sein de l’Europe.