Je réponds – ”L’amour de la symétrie” — avec l’aide inattendue du Marx de la Critique du programme de Gotha et d’une inappréciable sortie d’un Engels furieux, que lorsqu’on croit choisir l’égalité on ne fait que malmener une de ses conceptions pour en faire triompher une autre
Anthony de Jasay, L’État
Le pseudo-universalisme, dont la Pseudo-Démocratie Socialiste nous donne aujourd’hui force exemples évidemment contradictoires, notamment avec son prétendu “mariage guet”, consiste à rationaliser des actes arbitraires au nom de prétendus “principes” qui n’en sont pas, c’est-à-dire qui ne résistent pas au test de la cohérence logique qui est le moyen de preuve de la philosophie.
Avec Georges Lane, François Guillaumat évoque la source de ces absurdités : le subjectivisme normatif, qu’ils réfutent, puis les contradictions qu’elles entraînent nécessairement :
chez les Pseudo-Démocrates Socialistes par définition, mais aussi chez des “libéraux” qui, faute de savoir tirer toutes les conséquences du principe qui les définit, ne reconnaissent pas la nécessité d’une régulation territoriale en matière d’immigration, de discours public et de moeurs.

Références :
Émissions précédentes : Incitation à la haine sociale - Les pseudo-élites judiciaires contre la justice naturelle - “Discrimination”, les trois avatars d’un mot-zombi - État minimum et anarcho-capitalisme - La liberté d’expression.

Textes : Anthony de Jasay : L’amour de la symétrie - Murray Rothbard : Les Droits de l’homme comme Droits de propriété - Murray Rothbard : Au-delà de l’être et du devoir être - Nathaniel Branden : Le vol de concepts - Liberpédia : Pseudo-expérimentalisme - Hans-Hermann Hoppe : De la théorie économique du laissez-faire à la politique du libéralisme - Hans-Hermann Hoppe : “L’Ordre naturel, l’État et le problème de l’immigration”. - Ayn Rand : “Extremism” - or the Art of Smearing - traduction: “L’ ‘extrémisme’ ou l’art de la délation” - François Guillaumat : “Il n’y a pas d’‘immaculée conception’ de l’espace public”.