Après Ghost in the shell Arise, l’auteur Takumi Ohyama nous propose cette fois un manga historique mettant en scène un jeune garçon à la conquête du trône. Dans ce one shot (une histoire disponible en un seul tome) nous allons découvrir l’empire chinois Qin. C’est un thème régulièrement utilisé, ultra complexe et complet qui fait toujours son petit effet. Il y a de nombreuses légendes, de nombreux chefs, de nombreux empereurs, de nombreuses guerres. Quoi qu’il arrive, il est clairement possible de proposer une histoire intéressante.

Une histoire connue mais qui plait toujours, Bounder propose un one shot dynamique !

Nous allons découvrir que le peuple souffre sous l’oppression du premier Empereur qui à unifié la Chine. D’ailleurs pour l’unifier il y a des millions de morts, des personnes engagées comme de simple citoyens. Mais la guerre continue finalement en interne, le premier Empereur souhaite tout gouverner et avoir la main sur l’ensemble du peuple. Il a une politique drastique et n’hésite pas à sacrifier des peuples entier ou des opposants dès que ça l’enchante. C’est ans ce contexte que nous allons rencontrer Yu, un jeune orphelin qui voit ses parents mourir sous ses yeux sur ordre de l’Empereur. Il survit dans la misère la plus totale, mais un beau jour il va être recueilli par Xiang Liang et même devenir son neveu. Ensemble ils ont un projet fou : éliminer l’empereur et rendre la chine au peuple ou en tout cas rendre le peuple plus heureux. 

Ce one shot est vraiment épais, on a l’impression de lire deux tomes. D’ailleurs, pour être franc, vu l’histoire, les nombreux personnages, les nombreuses possibilités ça aurait été très intéressant de découvrir cette histoire sous plusieurs tomes. D’ailleurs pour moi ça va trop vite, beaucoup trop vite, la fin aurait pu être différente, Yu aurait pu montrer encore plus son potentiel. Mais Bounder n’est pas un mauvais manga, au contraire. Comme je disais l’histoire est intéressante, le dessin est incroyable, j’accroche tellement à certains personnages ! J’aurais aimé en voir plus ou en savoir plus, voir plus d’actions autour de Yu par exemple. Bounder est vraiment une belle découverte et une belle surprise mais il comporte tout de même quelques petits défauts mais plutôt d’aspects visuels, l’impression /mise en page est souvent juste pour les textes intérieurs… ce qui gâche le plaisir de lecture. 

Bounder – Auteur : Taukmi Ohyama – Éditeur : Kurokawa – Type : Shonen

Ce gros tome de 384 pages est disponible au prix de  12 € frais de port inclus.  Ma note pour ce one shot : 4/5.

Cet article Avis manga : Bounder, un manga historique est apparu en premier sur Blog jeux vidéo, cinéma, mangas ....