Du 20 au 21 mai se tient la Nuit Sacrée, pour laquelle RCF se mobilise avec une programmation spéciale. Organisée par le Centre pastoral Halles-Beaubourg - Saint-Merry et l'association Coexister, la Nuit Sacrée réunit des croyants de différentes religions par le chant. Pour la troisième fois, des chrétiens, des juifs, des musulmans, des hindous et des bouddhistes exprimeront leur foi côte à côte. Plus qu'un symbole de paix, il s'agit d'une démarche profondément spirituelle et d'un acte politique, tel que le revendique le manifeste de la Nuit Sacrée.
 
"Dans l'expression de la foi, il ne peut y avoir de place pour la violence"

 

LA NUIT SACRÉE - Dimanche 20 mai, RCF se mobilise pour vous faire vivre la Nuit Sacrée en direct du Centre pastoral Halles-Beaubourg - Saint-Merry à Paris. Avec une émission spéciale dès 18h.
> En savoir plus

 

Quand le chant sacré est politique
Toute une nuit dans une église à écouter des chants sacrés, assis, debout, allongés - parfois certains s'endorment bercés par la musique. "C'est une chance extraordinaire de réunir 2.500 jeunes - principalement des jeunes - pendant toute une nuit, pour chanter, entendre l'autre parler de Dieu, se laisser interroger par l'autre, mais c'est un événement !", s'exclame le Père Daniel Duigou. Et si cet événement est "politique", c'est qu'il "s'agit d'agir ensemble". Le curé du centre paroissial Saint-Merry raconte qu'à la préfecture de police, "ils considèrent que c'est le premier événement interreligieux aujourd'hui".

La Nuit Sacrée, c'est "la manifestation d'une entente au-delà des polémiques qui peuvent exister ou des discussions théologiques, pour faire l'expérience d'être ensemble, de se rencontrer dans la différence". Et "d'essayer" de vivre quelque chose qui a du sens. Avec le chant sacré, on n'est pas que dans l'émotion. "C'est beaucoup plus que ça, explique Daniel Duigou, comme je le dis c'est vraiment un acte politique."

 

ÉCOUTER ? Le chant, langage de l'âme

 

Nouveautés 2018
La Nuit Sacrée, en tant qu'événement culturel, se prépare pendant une année. En 2018, le public découvrira des chorales qui n'étaient pas au programme des éditions précédentes. Et, autre nouveauté, des témoignages de jeunes vont ponctuer la soirée. Qu'est-ce qu'être ensemble ? Qu'est-ce que chercher Dieu pour un croyant ou pour un non croyant ? Ce sont des jeunes de toutes origines culturelles ou religieuses qui prendront la parole.

 

ÉCOUTER ? Ils ont fait l'InterFaith Tour, ce tour du monde interreligieux

 

Le manifeste de la Nuit Sacrée

"Une montée des peurs entraîne dans la société une grave remise en cause du « vivre ensemble ». En particulier, elle se concrétise à la fois par un repli communautaire et un rejet de la religion du voisin. Face à cette dangereuse tendance à la négation de l'altérité qui participe au fondement de l'humanité, des communautés religieuses incluant des chrétiens, des juifs, des musulmans, des hindous et des bouddhistes ont posé ensemble, le 28 mai 2016, un acte fort de paix et de fraternité, de liberté et de responsabilité.

?Fort du succès de la première édition en 2016 (2.500 participants), et à l'invitation du Centre Pastoral Saint-Merry à Paris et du mouvement Coexister, une troisième édition de la Nuit Sacrée est organisée dans la nuit du dimanche 20 mai au lundi 21 mai 2018 (week-end de Pentecôte).  De 19h à 7h du matin, chaque chorale des différentes communautés religieuses chantera Dieu ou le sacré selon son répertoire. Il s'agira de vivre un grand moment d'ouverture et de spiritualité par le langage du chant et de la musique, et d'affirmer ainsi que personne n'est propriétaire de la transcendance.?

Dans l'expression de la foi, il ne peut y avoir de place pour la violence. L'ennemi de l'homme, c'est l'ignorance et l'indifférence. La paix de demain passera par la rencontre et le dialogue entre les différentes traditions convictionnelles et leur action en faveur du bien commun.
 

Nuit Sacrée 2018 | Le teaser