Il y a ceux qui se réclament de Ricoeur ou de Jacques Ellul, d'un génie de la peinture ou d'un champion de pâtisserie, du dalaï lama ou de Montaigne. À l'heure de l'individualisme dominant et du coaching, qu'est-ce qu'un maître ? Quel est ce lien si particulier qui engage un disciple et un maître ? La revue Croire consacre son cahier de janvier au thème : "Maître et disciple - Une histoire partagée".
 
"Il y a de multiples façons d'être tributaire de quelqu'un qui vous aide à vivre"

 

disciple au XXIè siècle
"Je ne pensais pas que j'allais devenir une disciple", confie Blanche de Richemont qui a fini par rester trois ans en Inde auprès de Vijayananda (1914-2010), devenu son maître. Et à qui cette femme "d'éducation chrétienne et catholique très poussée" a rendu hommage avec "Le Souffle du Maître" (éd. Plon, 2015). "Quand vous rencontrez quelqu'un qui va plus haut que vous et qui incarne cette lumière à laquelle vous aspirez, vous ne pouvez que vous mettre à genoux et essayer de juste recevoir, peut-être obéir, ce qui est la chose la plus difficile." De son vrai nom Abraham Jacob Weintrob, Vijayananda était un médecin français qui après sa rencontre avec Mâ Ananda Moyî a décidé de s'installer dans son ashram et de devenir lui-même le disciple de cette grande mystique hindoue.

 

ÉCOUTER ? Mâ Ananda Moyî et Marthe Robin, deux mystiques d'Orient et d'Occident

 

Que signifie être disciple ?

Être disciple c'est "s'abandonner et remettre toute sa propre pensée, ses propres schémas, ses propres mécanismes et suivre les mains ouvertes" témoigne Blanche de Richemont, qui voit dans cette expérience "une des choses les plus merveilleuses et les plus difficiles !"

 

"Il y a de multiples façons d'être tributaire de quelqu'un qui vous aide à vivre", constate Sophie de Villeneuve. Geneviève Jurgensen raconte dans son livre "Avant l'avenir" (éd. JC Lattès) comment sa relation avec le célèbre psychanalyste Bruno Bettelheim a fortement marqué sa vie. Un père n'est pas un maître, certes mais, comme le souligne le P. Patrick Goujon, "cette relation de maître et disciple chez les Pères du désert était identifiée comme une paternité". Le terme "Abba indique quelque chose d'assez profond... et met au jour ce qui nous permet d'accéder à la vie".

 

ÉCOUTER ? Qui sont les disciples du Christ ?

 

Qu'est-ce qu'être disciple du Christ ?

Comment Jésus a-t-il choisi des disciples ? Il y a ceux, comme Matthieu, à qui il a dit "Suis-moi" (Mt 9,9) et il y a ceux qu ont voulu le suivre - "Maître, où demeures-tu ?" (Jn 1, 38). Certains disciples, Jésus les a rencontrés au hasard des routes : c'est une place laissée au hasard qui est aussi une place laissée aux rencontres, "à ce qu'offrent les rencontres", comme le souligne le P. Goujon.

 

"«Maître -, où demeures-tu ?» Il leur dit : «Venez, et vous verrez.» Ils allèrent donc, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là." (Jn 1, 38-39) Ce passage de l'évangile de Jean montre que l'enseignement procède d'abord d'une vie partagée. L'enseignement que l'on reçoit d'une vie partagée vient avant le "Verbe", avant les préceptes ou la doctrine sue et récitée.

 

Émission en partenariat avec la revue Croire