Selon une toute récente étude, les personnes qui jouent aux jeux vidéo ont tendance à avoir de meilleures capacités décisionnelles.


Jeux vidéo et capacités décisionnelles

On a trop souvent accusé les jeux vidéo de tous les maux. Augmentation de la violence, perte de temps, d’argent, écran. La liste est longue. Mais en vrai, est-ce que les vidéo peuvent-ils avoir des effets positifs sur le fonctionnement du cerveau ? Une toute récente étude semble l’affirmer.

Cette recherche, publiée il y a quelques jours dans Neuroimage: Reports, suggère que les jeux vidéo peuvent conduire à une augmentation des capacités de prise de décision et à une amélioration des activités cérébrales.

La prise de décision est un processus cognitif complexe, différent de la réaction instinctive et immédiate, visant à la sélection d’un type d’action parmi différentes alternatives. Ce processus repose théoriquement sur des critères de choix et sur une analyse des enjeux et des options, et conduit à un choix final. Le résultat peut être une action ou une opinion d’un choix.

En neuropsychologie, La prise de décision correspond au fait d’effectuer un choix entre plusieurs modalités d’actions possibles lors de la confrontation à un problème, le but étant de le résoudre en traduisant le choix fait en un comportement (en une séquence d’action).

Elle implique un certain nombre d’opérations distinctes : la définition de l’objet (ce sur quoi porte la réflexion et portera la décision), la recherche, l’analyse et l’organisation des informations utiles, l’élaboration et l’évaluation d’hypothèses de décisions en prenant en particulier appui sur des connaissances et/ou des expériences antérieures, le choix d’une hypothèse de décision et sa mise en œuvre.

Jeux vidéo et leurs effets

Les jeux vidéo peuvent avoir la réputation d’être une activité… paresseuse. On est assis pendant plusieurs minutes, plusieurs heures, à ne rien faire d’autre que bouger les doigts sur les contrôleurs, les yeux rivés sur un écran. Certes. Mais les jeux vidéo peuvent être très engageants pour le cerveau, en raison de leur nature sensorielle riche et cognitivement stimulante. Jouer à un jeu vidéo nécessite la capacité de prendre des décisions rapides. Et de prêter attention aux détails tout en jouant au jeu.

EndeavorRX, le tout premier jeu vidéo pour soigner le TDAH chez les enfants

Selon Mukesh Dhamala, professeur agrégé au Département de l’État de Géorgie en physique et astronomie et l’Institut des neurosciences de l’université et responsable de cette étude, « Les jeux vidéo sont joués par l’écrasante majorité de nos jeunes plus de trois heures par semaine, mais les effets bénéfiques sur les capacités de prise de décision et le cerveau ne sont pas exactement connus ».

Des recherches antérieures ont montré que le jeu vidéo était lié à des améliorations de la mémoire de travail, de l’attention, de la commutation de tâches, de la résolution spatiale, etc. Cette étude vise aujourd’hui à mieux comprendre les effets du jeu vidéo sur le cerveau.

La recherche, en détail

L’étude comprenait 47 participantes et participants. Les participants devaient jouer 5 heures ou plus de jeux vidéo par semaine pour être considérés comme des joueurs et joueuses de jeux vidéo. Et tout participant qui jouait moins que cela était considéré comme un non-joueur ou joueuse de jeux vidéo.

Les chercheurs ont recruté quatre catégories de joueurs de jeux vidéo en fonction des types de jeux auxquels ils ont joué, notamment des FPS, des RTS, des MOBA et des Battle Royale. Les participants à l’étude ont alors reçu une Imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) et ont effectué une tâche de points mobiles gauche-droite pendant l’analyse.

Skies of Manawak, un jeu vidéo pour aider à l’apprentissage de la lecture

L’IRMNf est une application de l’imagerie par résonance magnétique permettant de visualiser, de manière indirecte, l’activité cérébrale. Il s’agit d’une technique d’imagerie utilisée pour l’étude du fonctionnement du cerveau. Elle consiste à enregistrer des variations hémodynamiques, la variation des propriétés du flux sanguin, cérébrales locales minimes, lorsque ces zones sont stimulées. Et rassurez-vous, cette technique ne présente aucun danger connu pour la santé des sujets.

Résultats

Les résultats de cette étude ont montré des différences dans les réponses cérébrales et comportementales à la prise de décision entre les participants qui étaient considérés comme des joueurs et joueuses de jeux vidéo, et les participants qui ne l’étaient pas.

Les joueurs de jeux vidéo avaient une précision accrue dans la prise de décision et un temps de réponse réduit. Dans les régions cérébrales associées au traitement sensorimoteur et cognitif, il y avait des différences d’activation entre les joueurs de jeux vidéo et les non-joueurs. Les joueurs de jeux vidéo ont montré des niveaux plus élevés de changement de signal.

Les auteurs de l’étude ont déclaré que « ces résultats indiquent que le jeu vidéo améliore potentiellement plusieurs des sous-processus de sensation, de perception et de mise en correspondance avec l’action pour améliorer les compétences de prise de décision ». « Ces résultats commencent à éclairer la façon dont le jeu vidéo modifie le cerveau afin d’améliorer les performances des tâches et leurs implications potentielles pour l’augmentation de l’activité spécifique à la tâche. »

Et la différence fut cristalline. Entre la vitesse et la précision de la réponse, les joueurs de jeux vidéo étaient meilleurs sur les deux mesures.

« Cette différence vitesse-précision indiquerait que le jeu vidéo est un bon choix pour l’entraînement cognitif en ce qui concerne la prise de décision« , ont écrit les auteurs.

Cette étude a permis de mieux comprendre comment jouer à des jeux vidéo peut affecter le fonctionnement du cerveau. Malgré cela, il y a des limites à noter. L’une de ces limites est que cette étude n’était pas longitudinale. Il est possible que les différences cognitives soient dues à d’autres facteurs que le jeu vidéo.

👉 Pour consulter l’étude de septembre 2022, rédigée par Timothy Jordan et Mukesh Dhamala : « Les joueurs de jeux vidéo ont amélioré leurs capacités de prise de décision et leurs activités cérébrales », c’est ici.


Article écrit par Gus. Rédacteur-en-chef de Gus&Co. Travaille dans le monde du jeu depuis 1989 comme auteur et journaliste. Et comme joueur, surtout. Est également pilote de chasse pour l’armée américaine, top-modèle, bio-généticien spécialiste en résurrection de dinosaures, champion du monde de boxe thaï et de pâtisserie végane, dompteur de tricératops, inventeur de l’iPhone et mythomane.


Et vous, quels effets positifs est-ce que les jeux vidéo ont sur vous ? Racontez-nous ça.

L’article Jouer aux jeux vidéo pour améliorer sa prise de décision est apparu en premier sur Gus & Co.