La méditation de pleine conscience rencontre un succès fou. Elle interpelle aussi les chrétiens. Est-elle une prière comme une autre ? Faut-il y voir une contemplation des temps modernes ? Le Père Bernard Minvielle n’y voit pas deux mondes irréconciliables, mais plutôt un goût pour l’infini et même un chemin vers Dieu. Et c’est en s’appuyant sur les parcours spirituels des mystiques chez les carmes qu’il décrit cette quête d’intériorité. Une recherche à retrouver dans son ouvrage "La méditation ne suffit pas" (éd. Cerf).